ZAMARRAMALA A SEGOVIA OU LES FEMMES DEVIENNENT LES SEULES AUTORITES DU VILLAGE

19601066

La fête de « Águedas » elles se font depuis  le 1227, et sont l’une des célébrations les plus antiques de l’Espagne. elle a lieu dans la localité de Zamarramala (à 4 kms. Ségovie), on a aussi étendu à nombreux les quartiers de la ville de Ségovie.

Cette tradition remonte à quand les femmes du lieu sont intervenues d’une manière décisive à la reconquête (Reconquista) de l’Alcazar de Ségovie, en amusant aux troupes musulmanes  avec leurs danses pour  défendre l’Alcazar de Ségovie, donnant ainsi du temps aux hommes de récupérer leur forces


Les fêtes Zamarramala sont dédiées à la Sainte Ágeda, où un son le plus remarquable les « Danses des Mairesses dimanches ».



Le Samedi à une première heure, carillonnement de campagnes, et par l’après-midi les nominations des Alcaldesinas (LES MAIRESSSES ) sont réalisées.


Le Dimanche le grand jour des femmes sont elles qui commandent dans le village, seulement une fois par an elles le font. Le matin le prêtre va chercher les « Mairesses » à sa maison se qui  donne le lieu à une petite procession avec danses jusqu’à l’église.
De là elles partent dans une grande procession avec l’image de Sainte Águeda jusqu’à la sortie du village, en face de l’Alcazar.

   

Les femmes se  mettent à danser en commémorant le moment dans lequel elles faisaient les arabes sont partis
Après elle retourne à l’église, avec musique des dulzaineros et la danse des femmes. Après la messe le crieur public annonce les prix de « Matahombres de l’or ». LES TUE HOMME EN OR  Comme fin de la fête, en manière d’une vengeance, elles finissent par brûler sur la place publique un « pantin », qui représente l’homme.

Le Lundi  matin une Messe Sainte est réalisée dans l’Église Paroissiale, pour les Mairesses décédées
Une danse avec des habits de fête et font l’échange  d’un bonnet.
L’après-midi de la fêtes est réservé pour les femmes qui sont mariées les célibataires n’ont pas le droit