UNE PROMENADE PAR LA CULTURE MUSICALE DE LA COMMUNAUTÉ DE VALENCIA ESPAGNE 3ème PARTIE

  Óscar Esplá y Triay

ll voit le jour à Alicante en 1886 sous son nom complet Óscar Esplá y Triay. Il apprend le solfège, le piano et l’harmonie dans sa ville natale. À 17 ans il part pour Barcelone y étudier l’ingénierie industrielle, des études qu’il interrompra au profit de la philosophie et des lettres, avant d’y revenir plus tard.

En 1904, il entre au Conservatoire de musique du Liceo de Barcelone. Il compose ses premières œuvres au cours de cette période de formation. L’une d’elles, « Suite en la bémol » (1910-1911), remporte le premier prix du concours international de la National Gesellschaft Die Musik de Vienne.

Il s’installe alors dans la capitale autrichienne où il compose et étudie. En poursuivant sa carrière de compositeur à Madrid où il donne aussi des conférences, il s’impose comme l’un des plus prestigieux représentants de sa génération. En 1932, il enseigne au Conservatoire national de musique. Suite à la guerre civile, il partira pour Bruxelles. Il regagne l’Espagne en 1950 où il continuera à composer jusqu’à sa mort, à Madrid, en 1976.

Ernesto Villar Millares

1

 Né à Alicante en 1849 et décédé à Novelda (Alicante) en 1916) est un compositeur et musicologue espagnol. Il est le disciple de son oncle Francisco Villar Modones, chef d’orchestre au Teatro Principal d’Alicante dont il prendra la place.

Il fut l’élève de Francisco Villar Modones -oncle, qui était un chef d’orchestre au Teatro Principal d’Alicante jusqu’à ce qu’il remplace Ernesto Villar lui-même.

En 1871 , il rejoint l’Agence des douanes Expert Corps, où il resta onze ans. En 1892 , de retour à Alicante, a commencé à diriger une société de quatuors classiques, alors qu’il est devenu maître de la musique chapelle de Saint-Nicolas . Académique correspondant était Académie royale de San Fernando et professeur de musique à l’École normale de l’Éducation d’Alicante.

Il a composé des hymnes et des ouvrages religieux. Il travaille pour orgue , de piano et chœur .

Parmi ses œuvres littéraires sur la musique sont Impressions ( 1890 ), Alicante artistique-musical ( 1893 ), L’art de la musique ( 1894 ) et Hommage à Clavé (1894).