UNE PETITE AIDE POUR PRÉPARER LE TRAVAIL SOIT AUX ÉDUCATEURS SOIT AUX PARENTS D ENFANTS HANDICAPES

UNE PETITE AIDE POUR PRÉPARER LE TRAVAIL SOIT AUX ÉDUCATEURS SOIT AUX PARENTS D ENFANTS HANDICAPES

Après de longues années par mis le monde du social et en particulier les handicapés mentaux je suis parvenue il y a quelques temps à une conclusion que je vais vous dire, je sais que certains de vous allez dire que j’ai tors, je ne dis pas que non, mais je ne vous l’assure pas non plus

 

Il s’agit d’avoir vécu par mis eux, et quand je dis par mis je parle des différents syndromes, Xfragile, Trisomie 21, 18, 17 etc… Autistes, Asperger, Rett etc ……….. Le cri du chat, Cornelia et beaucoup d’autre, sans oubliez les enfants avec IMC

 

Après avoir fait une étude des besoins particuliers de chacun, je suis arrivée à penser que les besoins sont similaires

 

APPRENTISSAGE DONC = AUTONOMIE

 

Alors je me suis mise au travail, et j’ai employé les mêmes thérapies pour les uns comme pour les autres, le résultat à été le même pour les uns que pour les autres, sans différence, bien entendu qu’avant de mettre en marche mon travail, j’ai étudié à chacun d’eux, j’ai vu chaque possibilité, chaque impossibilité et j’ai fait un questionnaire aux parents

 

Donc j’ai établie un programme de base identique pour tous, mais avec un sous-programme adapté à chaque individu

 

Mon idée était celle que tous les handicapés mentaux avaient un besoin impératif de se communiquer avec ses semblables, donc on ne peut priver à personne de cela soit qu’il est l’handicap qui soit, pouvoir bouger , se lever s’asseoir, manger par soit même faire sa toilette, enfin tout le long bagage des besoins alors voila ce que j’ai établie comme programme de base

 

Comme tout le monde sait dans ce métier, que les parents doivent être les complices et les premiers supporters des programmes que l’on établies pour ses enfants, sans cela le travail reste comme une chaise avec trois pattes

 

J’exige déjà pour commencer aux parents une extrême ponctualité, les règles doivent être sérieuse du début, un centre ou on travail avec des enfants handicapés pour leur offrir une autonomie futur n’est pas un endroit ou on gare un enfant soit à l’heure qu’à chaque parent lui convient, non si l’heure est 9 h du matin ce n’est pas 11h ni 10h

 

Le travail doit commencer à l’heure préétablie dans les réunions que l’on doit faire avec les familles (on comprends qu’un jour une chose fortuite peut arriver)

 

De même comme chose habituel, la sortie, les parents doivent respecter les horaires de sorties, on peut pas venir chercher un enfant au milieu d’un programme parce que les parents passaient par la, ou comme ça après j’ai plus de temps pour aller chez la coiffeuse, (on comprends qu’un jour une chose fortuite peut arriver)

 

Cela déjà doit être un départ sérieux pour que les professionnels qui prennent en charge une thérapie puissent de telle façon la mener à bon terme

TEMPS DE PERMANENCE DANS LE CENTRE

 

MATIN 3 HEURES

 

APRÈS MIDI 2 HEURES

 

 

CE PROGRAMME DOIT S ADAPTER AUX HANDICAPS CHACUN SA POSSIBILITÉ AUX ÂGES ET AUX SYNDROMES

 

Mais on doit faire en sommes que toutes les matières soient données, le temps de chaque matière doit être établie en fonction de chaque enfant, sans oubliez de faire des poses entre les différentes activités

 

 

 

Quand je parle du sérieux des parents, je ne parle pas à la légère, avec les parents j’établis un apprentissage de tout ce qu’ils doivent faire à la maison, et la première chose à faire c’est établir un emploie du temps de la maison, en effet les autres composants de la famille doivent en sommes s’adapter à l’enfant, les premières étapes

 

Une foi les normes établies les parents peuvent assouplir le rythme des autres composants du foyer mais au début et pour la compréhension de l’enfant handicapé, tous doivent suivre au possible le même type de vie

 

En effet c’est dur, mais il y va le futur de cet enfant, il y va son autonomie de vie, les parents ne peuvent jamais oublier qu’un enfant handicapé de nos jours surpasse la vie de ses parents, donc ils doivent penser qu’ils laisseront en héritage à ses frères et sœurs cet enfant handicapés, mais qui sera alors un adulte et il sera accepté si il est éduqué, et plus, si il est autonome , il sera BIENVENUE CHEZ EUX, le contraire ce sera un héritage très lourd à mener et la fin  cet enfant si chéri par vous sera mené à une institution pour le reste de sa vie, pas du tout par manque d’amour, non par l’impossibilité de pouvoir s’occuper d’eux car vos autres enfants aussi auront leur familles leurs vie .

J’ai connu pas mal de couple que l’arrivée de se frère ou sœur chez eux à causé le divorce, car la première chose qui disent, « « MOI JE NE ME SUIS PAS MARIE AVEC TON FRERE OU TA SŒUR » »

 

Le travail à la maison est de très grande importance, les normes encore plus, chaque centre et éducateur établiront un programme de la maison ensemble avec les parents selon la personne handicapé de cette famille

 

SEULEMENT COMME CELA CET ENFANT SERA UN FUTUR ADULTE AUTONOME ET DIGNE