TACHE MONGOL

 
La tache mongoloïde (ou tache mongolique ou tache bleue mongolique) est une tache de taille variable, de couleur gris-bleu ou gris-marron qui apparaît chez le nourrisson à la naissance ou un peu plus tard. Généralement, elle disparaît complètement quand l’enfant atteint l’âge de deux ou trois ans. 

Il arrive cependant qu’elle persiste jusqu’à l’âge adulte. 
Elle se situe sur le dos ou les fesses (région lombo-sacrée) parfois cachée dans la région du sacrum.Une fois sur quatre, la tache se retrouve dans la région des épaules ou, en fréquences décroissantes, sur le coccyx, sur la face dorsale de la main ou de l’avant-bras, voire, chez 1% des bébés , sur la face dorsale du pied. 
On la retrouve chez la majorité des nourrissons du monde mais affecte particulièrement les personnes à peau sombre, notamment les asiatiques (d’où sa dénomination). On a attribué, autrefois sa diffusion, à l’expansion des Huns. 
Elle est encore très présente chez les populations mongoles actuelles, mais on la trouve aussi fréquemment ailleurs, par exemple chez les Bigoudens en Bretagne. 
Cette lésion est bénigne et correspond à un naevus pigmetaire. 
Elle est présente dès les premiers jours chez la totalité des bébés d’ascendance asiatique ou inuit. Entre 80% et 97% des bébés africains ou afro-américains en sont également porteurs, de même que la moitié des bébés de descendance hispanique. 
Et si on cherche un peu, on s’aperçoit qu’un nourrisson blanc sur dix l’arbore, témoignant ainsi du caractère métissé des populations du monde.

 


 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Mongolianspotphoto.jpg

 

Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Tache_mongolo%C3%AFde