Stérilisation du biberon

Bébé est un gros consommateur de biberons. Pour assouvir son avidité tout en assurant sa sécurité, sachez quel mode de stérilisation choisir. Les gestes à réaliser, les meilleurs stérilisateurs.
Vous voilà de retour à la maison et les biberons traînent déjà un peu partout… Stop ! Après chaque repas, nettoyez les rapidement pour éviter que des germes ne s’y développent. Du liquide vaisselle, de l’eau chaude, un goupillon sont des ustensiles indispensables. N’oubliez pas qu’au cours des premiers mois, le système digestif de votre enfant est particulièrement fragile et sensible aux agressions extérieures et que les microbes se développent rapidement sur du matériel sale. De même, ne donnez jamais à votre bébé un biberon déjà entamé, même si vous l’avez mis au réfrigérateur.

Faut-il stériliser ?

Si les pédiatres s’accordent généralement pour recommander la stérilisation par précaution, il est inutile de la poursuivre au-delà du 4ème mois de l’enfant. C’est l’âge auquel il commence à se mettre sur le ventre et porter à la bouche tout ce qui se trouve à portée de main. Certains parents jugent cette tâche fastidieuse et rébarbative, et arrêtent plus tôt ce qu’ils considèrent comme une corvée. Ils font remarquer que toutes les précautions prises sont superflues compte tenu des nombreuses autres « agressions » que l’on rencontre dans une maison, et auxquelles on ne prête pas attention. Il est vrai que la stérilisation aura été vaine si vous saisissez les biberons à pleine main, sans vous les être lavées précédemment, ou s’ils sont entreposés dans un endroit qui n’est pas impeccable. Si vous choisissez de suivre les conseils de votre pédiatre, pensez alors à utiliser des pinces pour les sortir de l’eau et rangez les biberons dans un casier prévu à cet effet.

D’abord le lavage !

Les parents imaginent souvent qu’il suffit de rincer à l’eau chaude les biberons qui viennent d’être utilisés pour qu’ils retrouvent leur pureté originelle, puis de les mettre directement dans un stérilisateur. Il n’en est rien : les résidus de lait, même légers, qui restent accrochés aux parois, ou collés au fond du biberon et de la tétine, forment un véritable bain de culture de germes. Il est donc nécessaire de laver minutieusement les biberons ainsi que le capuchon et la tétine, que l’on aura désolidarisée de sa bague de maintien. Il faut ensuite bien les rincer, avant de les stériliser. Plusieurs possibilités s’offrent aux parents, selon que l’on privilégie les méthodes à chaud ou à froid, par ébullition ou à la vapeur.

Ebouillantez les bactéries

 

« A l’ancienne ». Pas besoin d’investir dans du matériel de puériculture. Une cocotte-minute ou une casserole fera l’affaire. Il suffit de plonger les biberons dans de l’eau portée à ébullition pendant 20 minutes. Pensez à remplir d’eau les biberons, d’une part pour qu’ils ne flottent pas, d’autre part pour en débarrasser l’intérieur des impuretés. Il est recommandé de ne plonger les tétines que pendant les 10 dernières minutes au risque sinon de les déformer. Attention à ne pas oublier votre casserole sur le feu. De nombreuses mamans ont retrouvé les bagues de biberons fondues au fond de leur cocotte minute… Si tout cela vous paraît compliqué, les industriels proposent des stérilisateurs électriques. Ils peuvent recevoir 8 biberons à la fois et le tout s’arrête automatiquement au bout d’un petit quart d’heure. Mais la solution la plus simple et la plus rapide est sans contexte l’utilisation du micro-ondes. L’outil se présente sous la forme d’un plat pour recueillir l’eau, surmonté d’une cloche. Il suffit de 10 minutes pour que la vapeur, obtenue par conversion thermique de l’eau, stérilise les biberons.

La stérilisation à froid

Si vous craignez de vous ébouillanter ou que vous êtes en vacances, préférez la stérilisation à froid. L’utilisation de comprimés de désinfectant à base d’hypochlorite de soude, autrement dit d’eau de javel, est la formule la plus pratique en déplacement. Une trentaine de minutes sont nécessaires, mais la solution présente l’avantage de rester active 24 heures. Les biberons peuvent donc rester immergés jusqu’à leur utilisation, ce qui limite ainsi toute infection après la stérilisation. Il peut arriver qu’une faible odeur de chlore demeure. Elle est sans danger pour l’enfant, mais il est tout de même plus agréable de rincer le biberon avant de l’utiliser.

Votre kit biberons « premiers jours »

Pour votre retour de la maternité, prévoyez :

* 7 à 8 biberons de 240 ml, avec bagues, capuchons. Préférez des biberons gradués, cela simplifiera le dosage de l’eau ;
* un double jeu de tétines ;
* 1 petit biberon pour les médicaments ;
* 1 grand goupillon pour laver les biberons ;
* 1 petit goupillon pour laver les tétines ;
* l’instrument de stérilisation que vous aurez choisi.

Mathieu Ozanam
http://www.doctissimo.fr/html/grossesse/mag_2002/0517/gr_5528_biberon_sterilis