Soins et bien-être Le sommeil: aider son enfant à s’endormir

 

Le sommeil: aider son enfant à s'endormir

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un enfant ne s’endort pas à l’heure du coucher. Par exemple, il peut être en train de faire ses dents, ou être malade, ou avoir des problèmes digestifs, ou faire une crise d’anxiété. Vous ne le savez peut-être pas, mais il est possible qu’il soit anxieux à l’idée de se séparer de vous à l’heure du coucher.

Souvenez-vous que presque tous les enfants passent par des phases où ils essaient de savoir jusqu’à quelle heure ils peuvent vous faire rester debout. Faites preuve de fermeté, de tendresse et de cohérence.

La routine du coucher

La meilleure chose à faire pour que votre enfant et vous puissiez vous reposer, c’est d’instaurer une routine du coucher. Voici quelques idées pour aider votre enfant à se sentir en sécurité et à faire la transition entre l’éveil et le sommeil de façon positive :

  • Évitez les activités surexcitantes (comme le fait de courir dans la maison ou les jeux brutaux) avant l’heure du coucher. Pour que votre enfant se détende, vous pouvez lui mettre de la musique douce et lui donner un bain chaud.
Étape par étape : suivez la routine du coucher.

  • Respectez la même routine du dodo chaque soir, à une heure régulière, dans le même ordre et dans un environnement calme. Par exemple donner le bain à votre enfant, lui raconter une histoire, écouter une chanson, recevoir un massage ou un baiser. Vous devez y consacrer de 15 à 20 minutes sans vous presser sinon l’enfant le sentira et il aura peut-être de la difficulté à s’apaiser une fois que vous serez parti.
  • Le prévenir que c’est la dernière chanson ou la dernière histoire puis éteindre la lumière après lui avoir souhaité une bonne nuit. Le dire doucement, mais fermement afin de rassurer votre enfant.
  • Incitez-le à dormir avec une couverture ou avec un jouet qui lui est cher. Cela peut réconforter l’enfant qui doit se séparer de ses parents au moment du coucher.
  • Laissez une lumière allumée dans sa chambre ou une veilleuse dans le couloir. Cela peut réconforter un petit qui semble vraiment craindre le noir. Si votre enfant est effrayé, ne minimisez pas ses sentiments. Écoutez-le lorsqu’il exprime ses préoccupations, mais faites-lui comprendre que vous croyez qu’il peut y faire face.

 

Naitre et grandir.com
      Révision scientifique : Liane Comeau, Ph. D., consultante scientifique en petite enfance
      Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Mars 2011