SNOEZELEN

 UN CONCEPT DIFFERENTE ET TRES EFFICACE

 Jai découverte cela va faire 15 ans , je me suis permis d’écrire  et très aimablement et avec beaucoup de professionnalisme ils m’ont bien expliqué comment et de quoi il s’agissait

Je leur ai dit que je n’avais pas les moyens d’achat de tout cet appareillage , alors ils n’ont pas seulement envoyé comme le faire d’une façon provisionnelle qu’ils m’ont envoyé des modèles de lettres pour que je les envoie pour qu’on me donne une subvention pour installer ici au Maroc une salle SNOEZLEN, al époque je ne pouvais rien faire , mais si j’ai fait des essais très fait maison , et je dois avouer que c’était super excellent , nous avons l’espoir maintenant d’un jour pouvoir mettre en marche cette méthode pour les enfants handicapés mentaux

Ils m’ont envoyez des cathalogues enfin un remerciements très grand a AGNES ANDRY ET A V. ROBERTS DIRECTEUR www.snoezalen.fr

      

Méthode SNOEZELEN

Elaborée dans les années 1970 aux Pays Bas, au sein de quelques institutions spécialisées, a été décrite dans un ouvrage écrit par A. VERHEUL et J. HULSEGGE.

Il s’agit d’une approche éducative qu’il est possible d’utiliser auprès d’enfants et d’adultes handicapés mentaux graves et polyhandicapés, voire pour des déments séniles et en psychiatrie. –

 » SNOEZELEN  » vient de deux mots néerlandais :

– Snuffelen : qui signifie fureter, renifler, pour décrire l’exploration par les sens

– Doezelen : qui signifie somnoler et représente la recherche de bien être, de calme, de détente et de relaxation lors de l’exploration sensorielle.

    

Vise à développer les sens (toucher, auditif, visuel, gustatif, olfactif…) tout en respectant le rythme et les choix des personnes. L’atmosphère doit être sécurisante et chaleureuse. Elle vise également l’élargissement du champ d’expériences, une meilleure perception du schéma corporel et de la structuration temporo-spatiale et une ouverture relationnelle.

Le Snoezelen tente d’apporter une écoute à des messages dont le code est inhabituel : dépasser les cadres habituels de communication afin d’établir une relation avec des handicapés profonds qui s’expriment essentiellement par des mimiques et des réactions corporelles.

Le Snoezelen semble avoir pour effet de réduire les comportements automutilateurs et agressifs et de favoriser l’acquisition de capacités relationnelles.

On applique de plus en plus dans les institutions anglaises, belges, luxembourgeoises et françaises.

    

Description :

La personne doit ressentir les émotions dans son corps avec ses sens, à l’aide de la musique, des jeux de couleurs et de lumières douces. Cette méthode se pratique dans un lieu conçu à cet effet. Par exemple, des murs bleus, un bain de balles de plastique, des tapis de sol, des tuyaux, des filets, un hamac, des objets divers et des effets destinés à se repérer, reconnaître les formes… Ce lieu doit être fermé.

Pour aider le patient ; une tierce personne exerce sur lui quelques massages légers et relaxants au niveau des épaules pendant la séance.

La musique déterminera aussi un changement de l’état affectif existant

Cet outil médiateur est centré autour de la construction d’une sécurité psycho-corporelle, dans un cadre contenant et une relation individualisée.

Le concept s’articule autour de trois dimensions :

• Des propositions d’expériences adaptées autour des différentes modalités sensorielles, visuelles, sonores, tactiles.

• Le respect de la personne et de ses rythmes en lui permettant d’être actrice dans une présence empathique et attentive de la part des soignants

• La proposition d’expériences autour du relâchement et de la réduction des tensions autorisant un mieux-être potentiel

Les résultats des expériences mises en place dans les structures d’accueil, indiquent une diminution sensible des comportements difficiles dans les temps suivant les séances.

Il s’agit dés lors de trouver le juste équilibre entre stimulation et relaxation, dans une relation respectueuse de chacun.

La réalisation du concept se fait en aménageant des salles spécifiques avec des équipements qui permettent la stimulation des sens ou la proposition de détente.

Les salles sont tapissées au mur comme au sol de tapis de mousse dont la couleur est choisie en fonction de l’effet proposé.

Le blanc correspond aux salles dans lesquelles se déroulent des séances de détente.

Les couleurs vives sont réservées aux salles à visée stimulante.

Le noir aux salles de stimulations spécifiquement visuelles.

Les tapis de mousse et matelas offrent une atmosphère confortable tout en permettant le mouvement sans risque et réponse aux rnouvements du corps.

Cet effet est amplifié par l’utilisation de matelas à eau (à température du corps) ou à air.

En plus des outils proposés lors de l’aménagement de son espace Snoezelen, il est toujours intéressant de se constituer sa boîte à outils de petit matériel ( balles, tissus, objets médiateurs du toucher ). De même, il faut rappeler que c’est dans la qualité de la relation d’accompagnement que ces divers médiateurs peuvent prendre sens.

Rappel de quelques limites et règles :

* Le lieu ou l’espace n’est pas une fin en soi ou un outil miracle, la démarche peut s’intégrer dans les espaces de la vie quotidienne.

* L’espace ne doit pas être seulement une vitrine de l’établissement.

* Il est essentiel d’être attentif à se garder de l’excès de stimulation.

* Cette démarche mobilise l’accompagnant sur ses capacités relationnelles à échanger sur tous les registres.

* Il n’existe pas d’obligations de résultats ou objectifs à atteindre en Snoezelen.

* Se garder d’enfermer ou d’engendrer des stéréotypies.

* Intégrée au projet d’établissement, elle doit faire l’objet d’une formation des professionnels intéressés par cette démarche.

* Une charte institutionnelle délimitant ses règles et son cadre de réalisation invite les établissements à donner sens à la démarche.

Cet espace n’est pas seulement extérieur et visible, il est surtout et avant tout intérieur et personnel.

C’est une rencontre ou la sensorialité devient médiatrice du contact avec le monde et moyen de devenir, à la croisée du corporel et du psychique.

Source http://www.siwadam.com/hmm/m1.htm#F

Source http://www.snoezelen-france.fr/presentation/lespace-et-ses-outils