REVISONS LES BONNES MANIERES DU SAVOIR VIVRE EN POLITESSE

POLITESSE

Etiquette et savoir vivre

Les Français, comme tous les peuples, partagent un certain nombre de codes et de conventions qui règlent les comportements de chacun dans la vie en société. Ces codes forment ce qu’on appelle la politesse, le savoir vivre, les bonnes manières, ou encore l’étiquette. Ces codes de comportement facilitent les relations entre individus, ils contribuent à créer une harmonie sociale. Ils définissent également ce qui est attendu, permis ou interdit dans certaines situations, dictent les obligations de chacun envers la hiérarchie sociale, entre hommes et femmes (la galanterie). Souvent, ils permettent aussi de “situer” un individu par rapport à la norme : l’ignorance ou la connaissance de certains protocoles révèlent en effet un manque dans l’éducation, ou au contraire, des qualités.
  • Bâillement : mettre la main devant sa bouche quand on baille, on évite ainsi d’exposer à autrui sa cavité buccale.
  • Cadeau : quand on offre un cadeau à autrui, prendre soin de l’emballer. Ça prouve qu’on accorde de l’attention envers la personne concernée et qu’on veut partager ce moment où elle va découvrir le cadeau.
  • Chapeau : les hommes doivent retirer leur chapeau ou tout autre couvre-chef (casquette, capuche, béret, etc.) dans une église ou dans une habitation. Chercher à se couvrir pourrait suggérer que l’on n’est pas vraiment à l’abri. Cela est moins impératif pour les femmes, le rapport à l’habillement n’étant pas nécessairement le même que pour les hommes.
  • Chewing-gum : éviter de le mâchouiller en faisant trop de bruit, ce n’est pas un son particulièrement agréable à entendre.
  • Chien : lorsque l’on sort son chien, éviter les déjections sur le trottoir. Utiliser une laisse pour empêcher le chien d’importuner autrui est une bonne initiative. Ne pas laisser le chien aboyer sans arrêt, à plus forte raison la nuit.
  • Crachat : éviter de cracher, ou alors le faire quand on est certain que personne ne verra ou n’entendra.
  • Cri : éviter de crier, surtout lorsqu’il y a du monde, ce n’est pas agréable pour les personnes non concernées.
  • Cure-dent : il est préférable d’éviter de se curer les dents en public. Cela sous-entendrait que l’on a les dents sales, ce qui n’est pas valorisant.
  • Déchet : dans la rue, jeter les déchets dans une poubelle et non par terre, cela peut d’ailleurs être sanctionné par une amende.
  • Démarche : éviter de traîner les pieds, c’est un moyen assez primitif pour marquer sa présence. Pour les hommes, ça ne sert à rien de balancer le haut du corps pour faire croire qu’on a une carrure de géant.
  • Doigt : éviter de faire craquer ses doigts. Le bruit produit vient directement du corps, à ce titre il doit être évité. Ne pas mettre ses doigts dans la bouche.
  • Enterrement : éviter les couleurs vives, on n’est pas censé être enthousiaste dans de telles circonstances.
  • Éternuement : mettre sa main devant sa bouche. Préférer la main gauche si on est droitier et vice-versa, c’est plus hygiénique si on doit serrer des mains.
  • Flatulence : éviter de flatuler, surtout si on n’est pas seul.
  • Fumée : quand on fume, éviter de recracher la fumée vers autrui, ce n’est pas agréable surtout pour les non-fumeurs.
  • Insulte : à éviter, c’est grossier. On peut se référer à une citation de Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort : « l’insulte est souvent l’argument final de celui qui ne trouve plus rien à dire ».
  • Jurer : éviter de jurer, c’est là quelque chose de très fort, il ne faut s’impliquer complètement que pour des choses vraiment importantes.
  • Langage : de manière générale éviter la vulgarité, de cette manière on ne se respecte pas.
  • Langue : la garder dans la bouche, il n’est pas nécessaire d’exposer ainsi cette partie du corps.
  • Maillot de bain : éviter de se promener en maillot de bain lorsque l’on n’est pas à proximité immédiate de l’eau. La légèreté de cette tenue peut paraître inappropriée.
  • Maladresse : quand on fait tomber quelque chose dans un magasin ou chez autrui, le ramasser et le remettre à sa place. Il faut savoir assumer ses erreurs et corriger le tir.
  • Musique : ne pas mettre de musique qui pourrait être entendue par autrui lorsque l’on n’est pas seul. Tout le monde ne partage pas les mêmes goûts musicaux.
  • Nez : ne pas se curer le nez en public. Dans certains pays d’Asie il est mal vu de se moucher en public.
  • Odeur corporelle : la limiter au maximum, ce n’est pas agréable pour son entourage.
  • Ongle : éviter de se ronger les ongles, ce n’est pas propre. Cela peut également être considéré comme un signe de nervosité ce qui ne donne pas nécessairement confiance.
  • Oreille : ne pas mettre ses doigts dans les oreilles.
  • Paillasson : s’essuyer les pieds avant d’entrer chez autrui, pour ne pas salir mais également en signe de respect.
  • Poignée de main : regarder dans les yeux quand on serre la main d’autrui, c’est plus sincère. Avec une connaissance de longue date, ce n’est pas aussi important, cela peut être plus perçu comme une inattention que comme une impolitesse. Il n’est pas nécessaire de serrer la main de personnes en train de manger, cela n’est pas des plus hygiénique et ça risque de les déranger plus qu’autre chose.
  • Politesse : ne pas oublier de saluer, de remercier et de dire s’il vous plaît.
  • Ponctualité : il est important d’être à l’heure à chacun de ses rendez-vous, même si à un rendez-vous à l’extérieur davantage de tolérance est accordée; pour tout rendez-vous professionnel ou médical en revanche il est préférable de s’y rendre avec un peu d’avance.
  • Porte : frapper ou sonner avant d’entrer et attendre la réponse, il s’agit là du respect de l’intimité. Ne pas claquer les portes, ça fait du bruit pour rien.
  • Postillon : garder ses postillons pour soi.
  • Propreté : essayer de toujours être coiffé et propre sur soi, c’est là l’aspect physique des bonnes manières de base.
  • Queue : attendre patiemment son tour, ne pas dépasser sauf si on y est invité.
  • Rendez-vous : lorsque l’on annule un rendez-vous, il est préférable de le faire savoir. Le lapin ne fait pas partie des bonnes manières.
  • Respect : respecter autrui, qu’on le connaisse ou pas. C’est l’aspect psychologique des bonnes manières de base. Noter que le respect d’autrui commence par le respect de soi-même.
  • Rot : ne pas roter, si cela échappe faire en sorte que ce soit le plus discret possible.
  • Sexe : éviter d’en parler, surtout avec les personnes que l’on connaît peu. Le sexe est quelque chose d’intime et il est préférable de ne pas exposer son intimité.
  • Sol : ne pas s’asseoir sur le sol ou sur des marches, c’est peu valorisant.
  • Tag : ne pas taguer. Si on dessine sur un mur abandonné autant faire quelque chose de joli et de compréhensible. Imposer simplement sa signature s’apparente à un chien qui urinerait pour marquer son territoire. L’être humain peut faire mieux que l’animal.
  • Tapage nocturne : ne pas faire trop de bruit entre 21H et 6H de manière à ne pas gêner le voisinage. Ceci peut également éviter une descente de policiers et une amende.
  • Téléphone : éviter de faire partager sa conversation aux personnes à proximité. Ce serait partager une conversation qui peut être personnelle avec des gens qui n’ont peut-être pas envie de l’entendre.
  • Toilettes : se laver les mains après y être allé, question d’hygiène. Laisser suffisamment de papier toilette après son passage, il faut penser aux suivants. Les laisser aussi propres qu’on les a trouvés, voire plus propres.
  • Transport en commun : être discret et veiller à ne pas importuner les autres voyageurs. Laisser descendre les voyageurs avant de monter. Ça ne sert à rien de chercher à monter à tout prix. Ne pas mettre ses pieds sur les sièges, ce n’est pas respectueux pour les prochains voyageurs.
  • Uriner : uriner dans des toilettes et pas ailleurs. Uriner dans la rue peut d’autre part entraîner une amende.
  • Violence : à éviter, très rares sont les occasions où elle est absolument nécessaire, lors de légitime défense ou en cas d’humiliation manifeste, dans ce dernier cas elle doit rester modérée. Être violent de caractère, outre les soucis que cela peut engendrer, dénote une difficulté à relativiser ce qui doit l’être.
  • Voiture : en ville, il n’est pas utile de klaxonner sans cesse sinon à importuner tout le quartier. En agglomération l’usage du klaxon n’est d’ailleurs autorisé qu’en cas de danger immédiat.
  • Vomissement : dans un tel cas, essayer d’être le plus discret possible.
  • Vulgarité : éviter d’être vulgaire, cela peut choquer et donner une image négative, autant s’affirmer avec élégance.