Quelles sont les conséquences des abus sexuels pour les enfants ? 2/2

Quelles sont les conséquences des abus sexuels pour les enfants ? 2/2

 

Une réponse unique est impossible puisque les séquelles d’une agression sexuelle pour l’enfant vont dépendre du type d’abus, de sa fréquence, de son auteur, de l’âge de la victime, de son développement psychosocial, des informations qu’il aura préalablement reçues ainsi que du soutien que lui offrira son entourage.

Pour illustrer le paragraphe ci-dessus, nous pouvons dire que les spécialistes estiment qu’un enfant informé du sujet qui subit un abus unique de la part d’un étranger souffrira de moins de séquelles et sur une période de temps plus courte qu’un autre violé régulièrement par son père ou son beau-père.

Comment lutter contre les abus sexuels dont sont victimes les enfants ?

Pour qu’il y ait abus sexuel, un agresseur doit rencontrer une victime, la prévention doit donc se développer selon ces 2 axes. La détection (Personnels médical et scolaire par exemple) des comportements à risque et des profils psychologiques potentiellement dangereux n’entrant pas dans le cadre de ce dossier, nous ne l’aborderons pas plus, si ce n’est pour remarquer qu’elle est indispensable.

Du côté des enfants, les études faites sur le sujet démontrent qu’une éducation sexuelle, respectueuse de l’enfant et de sa culture, est une excellente méthode pour informer et mettre en garde contre les abus sexuels (Voir à ce propos, le tome n° 6 de l’Edupack CyberDodo consacré à la lutte contre les abus sexuels).

CyberDodo lutte contre les violences sexuelles

Que faire en cas d’abus sexuel ?

Tout d’abord ne pas fermer les yeux et écouter l’enfant qui a le courage de parler ! Rappelons-nous que l’agresseur sexuel d’enfant est fréquemment le père ou le beau père, beaucoup de mères ne peuvent alors croire qu’une telle horreur se soit passée et que leur compagnon en soit l’auteur.

Il arrive aussi que l’enfant abusé ne puisse parler, dévoré qu’il est de peur, de honte et de culpabilité. Il est alors fondamental que son entourage remarque ses changements de comportement à la maison, à l’école, avec ses amis, etc. et crée les conditions nécessaires pour qu’il puisse exprimer sa souffrance.

Les autorités ont aussi une grande responsabilité dans le traitement des plaintes pour abus sexuel lorsque des enfants sont concernés. Le recueillement du témoignage de l’enfant doit impérativement être réalisé par un professionnel formé (Psychologue, etc.) afin que le récit de l’abus subi ne représente pas une nouvelle épreuve. De plus en plus de pays ont d’ailleurs recours à des enregistrements vidéos afin d’épargner à l’enfant la répétition traumatisante de son récit.

Signalons qu’en bas de chaque page du site www.CyberDodo.org on peut remarquer un enfant tenant un panneau rouge sur lequel est indiqué « SOS », en cliquant sur « Trouve de l’aide » qui se trouve juste à côté, chacun aura accès aux services d’aide et de secours à l’enfance pour son pays.