Quand une femme dit NON cela ne veut pas dire UN SI, ni UN PEUT ETRE,

Quand une femme dit NON cela ne veut pas dire UN SI, ni UN PEUT ETRE,

Quand une femme dit NON cela ne veut pas dire UN SI, ni UN PEUT ETRE, cela veut dire un simple et clair NON
On parle des violations des femmes, dans la rue, dans les ascenseurs, dans certain coin de la ville, des femmes violées par leurs copains, par un parent, des cambrioleurs rentrés par la fenêtre qui sont surpris par la femme de foyer et qui ont fait d’elles leurs proies.




Mais malheureusement on écoute seulement en basse voix et en caché celles qui sont violées au cœur de leurs foyers sous l’abri d’un papier signé comme certificat de mariage.



Certains époux se croient en possession de tous ses droits légitimes de faire de leurs épouses leurs esclaves. Combien de fois on a pus écouter une célèbre phrase qui dit :

« JE SUIS FEMME DE MENAGE DANS MON FOYER LE JOUR ET PUTE LA NUIT »

Une plainte habituelle de certaines femmes de foyer qui n’osent à dure peine lever leurs voix et dire MON MARI ME VIOLE.

Sous quel mandat ou sous quel loi divine il est écrit qu’un époux n’écoute pas à son épouse ? Quand elle dit aujourd’hui MOI je suis fatigué, ou Moi je n’aime pas que tu me fasses ça ou l’autre et par contre lui suit son instinct animale et lui fait savoir que l’obligation de toute épouse et s’avenir à ce que son mari lui demande, OU C EST ECRIT CELA ? .

Souvent sous l’abri du mariage certains hommes font de leurs femmes une prostituée, sans plus, ils se prennent les droits de sodomiser, de outrager, d’obliger à sa compagne à faire ce qu’elles ne veulent pas ou que le moment n’est pas le meilleur.

Qui à l’obligation d’informer à ces femmes qui se sentent violées et méprisées par leurs époux ?

En principe se sont les lois qui doivent les protégés, mais il manque l’effort des gouvernements pour enfin mettre en marche des lois, du faites honteuse et dénigrantes pour un être humain de plein droit que l’on doive arrivée à attendre que l’on fasse des lois qui devraient être déjà dans n’importe contexte de l’être humain comme un sujet déjà mis en marche depuis longtemps.

Le plus dure pour certaines femmes qu’elles ne trouvent aucun refuge ni près de leur mère ou sœur, car celle-ci leur disent, C EST TON MARI IL A TOUS LES DROITS, normalement parce qu’elles suivent le même traitement et le vécurent chez leur propre parents. Mais cela n’excuse personne.

Et pour finir, la chose incroyable que quand elles décident enfin aller dénoncer à la police, au juge à l’autorité en générale, certains écoutent avec un air d’ironie, sans même presque écouter jusqu’au bout, car ils ne croient pas les récites de celle qui meurent de honte de devoir dévoiler leurs vies d’outrages, leurs vies intime de douleur et que la plupart d’elles sont presque misent à la porte avec un « VA CHEZ TOI ET ARRANGE LES CHOSES AVEC TON MARI. »

Tout être humain à le droit d’être protégé, tout être humain à le droit de vivre en liberté et de choisir à chaque moment ce qui veut ou veut pas, tout être humain sans genre seulement parce que c’est un être humain doit avoir le privilège de vivre une vie heureuse et remercier le Dieu pour le soleil qui l’illumine chaque jour quand ce être humain se lève

« NON NE VEUT PAS DIRE NI OUI NI PEUT ÊTRE, SEULEMENT VEUT DIRE NON »



Leave a Reply