Poser des limites à l’enfant


Poser des limites à l’enfant
 

 

L’absence de limite est toujours une source d’angoisse. Un enfant qui ne se voit pas définir des limites claires se trouve fort démuni. Il a besoin de savoir ce qu’il a le droit de faire et ce qu’il ne peut pas faire. Poser des interdits lui donne des balises qui le rassurent . L’enfant a besoin d’un cadre qui va l’aider à grandir.

Certes, ce cadre évolue avec l’âge de l’enfant. Il convient d’adapter les interdits avec le degré d’autonomie qu’il a atteint.

Ainsi les interdits de la petite enfance :

 

-ne pas descendre l’escalier, ne pas sortir dans la rue tout seul, ne pas allumer la télé seront progressivement levés. D’autres leur succéderont : ne pas faire du vélo sur une route jugée trop dangereuse, ne pas rentrer d’une visite chez un copain après une certaine heure, ne pas regarder la télé avant d’avoir fait ses devoirs.

 

Mais les règles posées seront d’autant plus rassurantes qu’elles feront preuve de stabilité. Les décisions doivent être maintenues pendant une certaine durée et les deux parents doivent s’accorder sur ces limites. Si les règles changent trop souvent ou sont appliquées de façon aléatoire, l’enfant vit alors une insécurité affective qui va l’angoisser et le priver des bienfaits de l’anticipation. Comment prévoir les conséquences de ses actes si les règles changent en permanence ou ne sont pas respectées ?…….lire la suite

http://genevieve.cavaye.pagesperso-orange.fr/limites.htm

Toute l information nous a été aimablement cédé par GENEVIEVE CAVAYE LAQUELLE NOUS REMERCIONS

titulaire du D.E.S.S. de psychopathologie clinique et du D.E.P.S. (diplôme d’état de psychologie scolaire).

Je propose ce service dans le but d’apporter des éléments de réponses aux questions que se posent tous ceux qui sont en contact avec les enfants : parents, enseignants, éducateurs.