Oreille interne

Les deux organes sensoriels de l’oreille interne : le vestibule et la cochlée
L’oreille interne regroupe 2 organes sensoriels distincts : le vestibule, organe de l’équilibration et la cochlée, organe de l’audition. D’ une même origine embryologique (la vésicule otique) ces deux organes partagent aussi d’autres propriétés morphologiques et physiologiques comme le liquide endolymphatique, les cellules ciliées et leurs propriétés de transduction.

Ci-dessous, le schéma principal représente, par transparence, le labyrinthe membraneux contenant l’endolymphe; en haut à gauche : le labyrinthe osseux.

1. Canal antérieur
2. Ampoule (du même canal)
3. Ampoule (canal horizontal)
4. Saccule
5. Canal cochléaire
6. Hélicotrème
7. Canal latéral (horizontal)
8. Canal postérieur
9. Ampoule (canal postérieur)
10. Fenêtre ovale
11. Fenêtre ronde
12. Rampe vestibulaire
13. Rampe tympanique
14. Utricule

 Schéma in situ de l’oreille interne humaine
La capsule osseuse a été enlevée pour visualiser le vestibule (1) et le tour basal de la cochlée (4) avec l’organe de Corti (3).
Les nerfs vestibulaires et cochléaires se rejoignent (2) à l’entrée du système nerveux central, pour former le VIII ème nerf crânien.

Distribution des fréquences le long de la membrane basilaire d’une cochlée humaine : tonotopie passive
Quelques fréquences caractéristiques (en kHz) sont indiquées en bleu. Noter le gradient d’élargissement de la membrane basilaire depuis la base (20 kHz) jusqu’à l’apex (20 Hz).

Voir une animation de la tonotopie cochléaire et la théorie de Békésy sur les ondes propagées.