N°3A//L’ACQUISITION DE LA PROPRETE

LES CHAUSSETTES, LES CHAUSSURES, LES BOTTES ET LES PANTOUFFLES

Commencez par les chaussettes.
* Tout d’abord, enfilez-lui le pied et qu’il remonte la chaussette jusqu’au genou. Puis le talon : il doit finir le geste. Ensuite, glissez juste les orteils. Enfin, qu’il exécute tout seul tout le mouvement.

* Faites au début tout cela avec vos mains sur les mains de l’enfant, les doigts de l’enfant tirant la chaussette et le pied se glissant à l’intérieur. Avec l’aide d’une poupée, faites lui sentir la forme du pied et du talon en montrant la forme identique sur la chaussette.

* Aider l’enfant à repérer systématiquement tous les signes permettant de différencier pointe/talon.

* Il est temps maintenant de se déchausser puis de se chausser.

* D’abord se déchausser. On apprend en premier lieu à ôter ses chaussures. Main bien calée contre le talon de la chaussure. Systématisez le mouvement de poussée pour dégager le talon. Lorsque c’est bien acquis, faites enlever le soulier. Si l’enfant fait de même avec sa poupée, quel excellent entraînement.

* Il faut ensuite apprendre à les mettre.

* Prenez des chaussures plus grandes, c’est plus facile au début. Faites lui sentir chaque partie du pied. Montrez-lui ses orteils et stimulez-le, afin qu’il les fasse glisser vers la pointe de la chaussure et apprenez-lui à pousser sur le talon pour « l’entrée du pied » dans la chaussure. Commencez par des chaussures rigides, plus aisées à mettre, prenez ensuite des pantoufles ou des espadrilles. Que l’enfant s’amuse à chausser une poupée ou à vous chausser vous-même.

* Pour reconnaître pied gauche et pied droit, faites une petite marque sur chaque chaussure, au niveau de la semelle, coté intérieur.

* Dites : quand mes pieds se touchent, les deux ronds s’embrassent.

* Il peut alors enfiler ses bottes.
Cela sera facile s’il sait bien enfiler ses chaussettes (voir chaussettes).

* L’obstacle principal consistant à apprendre à tirer fort avec ses bras et pousser avec ses jambes.

DERNIERE ET GROSSE DIFFICULTE : LES LACETS

* D’abord les lacets des chaussures, puis ceux du cordon du capuchon.
Décomposez le laçage en mouvements progressifs, en commençant toujours par la fin du mouvement. Faites le début et demandez à l’enfant « A toi, finis maintenant ».

* Commencer le laçage par le début est un enfer pour l’enfant. Cette dernière étape est très délicate : progressez lentement. Posez une chaussure sur la table, devant l’enfant.

*
o 4/ L’enfant tire d’abord sur les deux boucles pour serrer le noeud final.

*
o 3/ Quand il a bien ce mouvement de tirer, passer au geste qui précède, c’est-à-dire faire sortir la deuxième boucle du rond.

Faire sortir le fil puis tirer.

*
o 2/ Lorsque cette étape est acquise passez encore au geste qui précède, c’est-à-dire enrouler le lacet autour de la première boucle en pinçant cette boucle avec les doigts de la main droite.

*
o 1/ Dès l’obtention de cet automatisme, apprenez-lui à constituer la première boucle…et le laçage est acquis.

* Attention : vous constatez une fois de plus que l’apprentissage débute par la fin. Vous devez toujours obtenir la fin du geste.

* Donc, l’exercice correct se déroulera ainsi : A- Obtention du 4. B-Obtention du 3 puis du 4. C – Obtention du 2 puis du 3 puis du 4. D-Obtention du 1 puis du 2 puis du 3 puis du 4.

* Pour conclure ce chapitre, il est important de souligner à nouveau que l’enfant doit toujours finir lui-même les gestes, ce qui le place constamment en situation de réussite. Ainsi, il progressera plus vite car il aura l’impression d’avoir effectué seul le geste dans sa totalité.

* Il aura donc le désir de recommencer. Cet obstacle de l’habillage vaincu, l’autonomie de votre enfant sera encore accrue et votre travail s’en trouvera grandement allégé