N°1A//L’ACQUISITION DE LA PROPRETÉ

J-apprends-a-m-habiller

 

 

Apprendre à s’habiller commence aussi dès la naissance et s’étend sur des années. N’attendez pas l’âge où l’enfant doit savoir s’habiller pour constater qu’il ne le fait pas.
* Des les premiers bains cet apprentissage commence. En effet, quel moment merveilleux pour que l’enfant découvre son corps et prenne conscience de ses mouvements.

* C’est dans la salle de bain qu’il va ressentir comment ses membres fonctionnent, c’est là, dans la chaleur du bain où la douceur de la serviette qu’il en apprendra les rouages.

* Dès les premiers bains, stimuler les bras et les jambes de bébé, pour qu’il comprenne qu’il doit les tendre pour vous aider.

* Un conseil : prenez toujours des vêtements légers, doux, extensibles et JAMAIS SERRES. Pour chaque vêtement que vous mettez à l’enfant, nommez-le à haute et claire voix et désignez la partie du corps que vous saisissez pour enfiler ce vêtement. Exemple : pour le pantalon : « c’est le pantalon ». « Donne, donne ta jambe ». Touchez son pied : « c’est ton pied ». Touchez sa jambe : « c’est ta jambe ». Tapotez l’endroit du corps que vous venez de nommer en le stimulant pour qu’il réagisse.

* Petit à petit, attendez qu’il vous le donne. Procédez ainsi pour tous les vêtements.

MEMORANDUM PRATIQUE

*
o 1/ Commencez par la fin de chaque geste et remontez peu à peu jusqu’au début. L’enfant sera plus aisément en situation de réussite.

*
o 2/ Pour déboutonner, boutonner, dégrafer, agrafer, se déshabiller, s’habiller, le faire d’abord sur un tissu ou un vêtement indépendant ou sur une poupée. Le rôle du poupon ou de la poupée est primordial pour ces apprentissages.

*
o 3/ Sachez qu’il est toujours plus facile de défaire que de faire. Se déshabiller plus facile que s’habiller se déchausser, plus facile que se chausser, déboutonner, plus facile que boutonner.

*
o 4/ Lorsque l’enfant passe à des exercices sur son propre corps, commencer par des vêtements trop grands pour lui. Il les enlèvera et les mettra plus facilement

ENLEVER LES VETEMENTS

* Le vêtement le plus facile à ôter est la chaussette. Dès les premiers bains, lorsque vous déshabillez l’enfant, jouez avec lui à saisir avec ses menottes le bout de sa chaussette et, ses petits doigts refermés sur le tissu, tirez avec lui, afin de l’enlever. Tirez fort et joyeusement, et lorsque son pied est nu, embrassez chaleureusement la plante.

* Refaites ce geste à chaque fois que vous le dévêtez, afin de le rendre automatique. S’il ne le fait pas, amener sa main vers la chaussette en répétant : « allez, tire, tire, tire la chaussette ». Un jour, il y parviendra.

* Vient ensuite le manteau (déboutonné auparavant). Pourquoi le manteau ? D’abord parce qu’il est généralement ample et qu’il n’y a pas de problème de passage de la tête.

* Bien sûr, vous vous rappelez que vous devez commencer par la fin du geste. Dégagez-lui donc les épaules, faites descendre le manteau jusqu’au niveau du coude, l’enfant n’aura qu’à finir d’enlever une manche, puis l’autre. Lorsqu’il sait effectuer ce geste, remontez le manteau petit à petit jusqu’en haut des bras, puis, peu à peu, laisser les épaules en place. Il faut à ce stade lui apprendre à dégager les épaules, face à une glace ; apprenez-lui à pincer l’encolure de part et d’autre pour saisir chaque bord du manteau et ainsi tirer vers l’arrière en dénudant les épaules.

* Comme il sait déjà effectuer les étapes suivantes, il doit désormais faire cela tout seul. Ne lui enlevez plus jamais son manteau.

* Il peut également alors ôter gilets, vestes et chemises.

* Puis vient le pantalon (également déboutonné préalablement). Toujours le même principe : il faut acquérir en premier lieu l’étape finale : asseyez l’enfant confortablement, et, une jambe après l’autre, le pantalon bien descendu, apprenez-lui à dégager le pied. Ceci nécessite la compréhension du mouvement du pied, qu’il faut cambrer comme une danseuse qui ferait des pointes.

* Lorsque ce mouvement est assimilé, faites-lui tirer sur le pantalon, comme indiqué précédemment pour les chaussettes : « tire, tire, tire le pantalon ».

* Puis, lorsque c’est acquis, descendez le pantalon jusqu’aux genoux, et apprenez à votre enfant à le pousser vers le bas. Vous le placez ensuite sur les hanches pour l’exercer au dégagement des fesses. Après cela, que votre enfant enlève tout seul shorts, pantalons, bermudas, culottes.

* Un problème peut se poser pour cette acquisition. C’est celui de l’équilibre. Si l’enfant ne peut rester sur un pied pour dégager la jambe opposée, faites-lui glisser le pantalon jusqu’aux genoux, et il termine son exercice en position assise.

* Pensez toujours que les tissus de pyjamas ou de survêtements sont plus extensibles donc plus faciles à ôter.

* Si l’enfant parvient à rester difficilement sur un pied, vous pouvez également vous tenir derrière lui, bras ouverts, afin qu’il se sente protégé. Cela le rassurera. Pour parfaire cet équilibre, répétez inlassablement des jeux de tenue sur un pied.

* Les derniers vêtements que l’on apprend à enlever, sont ceux qui nécessitent le passage de la tête.

* Commencez par des tricots avec des cols larges, puis passez peu à peu à des encolures resserrées, et terminez par des cols roulés.

* Pour cet apprentissage, décomposez bien vous-même les différentes étapes que vous effectuez habituellement :
o Vous croisez les bras pour atteindre les bords opposés de votre tricot.
o Vous remontez ces pans, toujours bras croisés jusqu’à la tête.
o Vous dégagez la tête, en tirant vers le haut.
o Enfin, vous dégagez une manche, puis l’autre.

* Pour cet apprentissage, il faut vous placer derrière l’enfant, prendre ses bras et les croiser, en lui faisant tenir le rebord du pull en bas. Effectuez toute l’impulsion du geste en dégageant la tête, et laissez-le libérer ses bras tout seul. Quand cela est acquis, reprenez de même mais arrêtez votre aide avant le passage de la tête, puis continuez en diminuant votre assistance jusqu’à l’obtention totale du geste.

* Votre enfant, à ce stade sait entièrement se déshabiller. Profitez de l’heure du bain pour répéter tous ces exercices.

METTRE LES VETEMENTS

* Ne commencez à lui demander d’enfiler des vêtements que lorsqu’il sait parfaitement les ôter.

* Le premier stade va consister à enfiler les manches d’un manteau ou d’une veste.

* Prenez un vêtement ample, plus grand que la taille de votre enfant. L’apprentissage sera plus aisé.

* Montrez bien le trou au niveau des épaules et demandez à l’enfant d’y mettre la main. Jouer au petit train qui entre dans le tunnel.

* Mettez vous à deux adultes : l’un apprend à pousser le bras dans la manche pour enfiler le vêtement, l’autre guette au bas de cette manche pour voir si le bras sort, en disant : « pousse, pousse, pousse ton bras ». Qu’il saisisse la main dès qu’elle apparaît pour stimuler l’enfant.

* Pour parfaire ce geste de pousser sur le bras, jouez avec l’enfant en vous mettant face à lui, et poussez fort sur ses mains, vos paumes contre les siennes. Qu’un adulte placé derrière l’enfant lui fasse sentir le mouvement de poussée sur les paumes de celui qui lui fait face.

* Lorsqu’il sait enfiler une manche, aidez-le à mettre la deuxième, sans vous soucier encore de lui faire exécuter ce geste, et demandez-lui de saisir les bords du col du vêtement pour le remonter sur les épaules.

* C’est en dernier lieu que vous lui demanderez d’enfiler la seconde manche. En effet, cet exercice requiert des aptitudes plus fines :
Chercher, sans la voir, l’entrée de la manche,
Plonger le bras dans cette manche,
Ramener le bras vers l’avant en position correcte.

* Aidez longtemps votre enfant pour ce geste délicat, et conseillez-le verbalement.

* Apprenez-lui ensuite à mettre le pantalon.

* Démarrez une fois encore par le geste final qui consiste à le faire remonter le long des fesses jusqu’à la taille. Lorsque c’est fait, laissez le pantalon à hauteur du genou, et demander à l’enfant de finir de le mettre. Cela lui demande de se baisser. Il doit donc savoir aisément se pencher en avant.

* Travailler ensuite l’équilibre sur un pied puis sur l’autre pour qu’il glisse la jambe de son pantalon en soulevant son pied du sol. Pendant qu’il effectue ce geste, qu’un adulte le tienne à la taille, en restant derrière lui. Qu’il le lâche peu à peu. L’enfant, doit fléchir la jambe, puis pousser en conservant son équilibre.

* Il sait désormais mettre tous les vêtements ne nécessitant pas le passage de la tête. Il peut maintenant apprendre à mettre des chandails et des pulls à col roulé.

* Bien sûr, toujours le même principe. Commencez l’apprentissage par des vêtements trop grands.

Montrez-lui comment mettre le bras dans une manche, puis dans l’autre, et lorsque c’est fait, comment les lever pour placer l’encolure au sommet du crâne et tirer pour dégager la tête. A ce stade, l’habillage est acquis, sans toutefois savoir boutonner ou agrafer.