N°2-ÉDUCATION PRÉCOCE

Différents aspects du développement et demande la maturité de l’enfant dans différents secteurs : autonomie, soin de lui même, langage, motricité grossière et fine, socialisation et cognition. En même temps l’enfant doit évoluer dans un milieu familial affectif enrichissant, stimulant.
Ceci est indispensable pour obtenir un développement maximal des capacités de l’enfant. Il faut prendre en compte que chaque famille est différente, il faut respecter cette diversité. Il n’existe pas de famille « idéale », elles sont toutes différentes il faut toutes les respecter et les encourager.
-L’attention
La capacité de l’enfant à maintenir l’attention pendant un temps prolongé lui est nécessaire pour développer l’initiative dans la recherche.
En plus, dans cette période de la vie, les stimulations extérieures agissent sur le développement et l’établissement des structures de communication entre les neurones et sur la configuration définitive des réseaux de la transmission nerveuse.
En connaissant ces problèmes il faudra consacrer un effort particulier au développement de l’attention, qui est la base de beaucoup d’autres acquisitions.

Mais il est certain qu’un enfant qui ne regarde pas, qui n’écoute pas, qui ne fixe pas son attention et qui ne retient pas les informations, ne pourra pas progresser correctement. On connaît les causes possibles de ces difficultés mais comme il est difficile d’agir directement, il ne nous reste que le recours éducationnel d’un entraînement ou d’une éducation précoce, adéquate, prolongée, avec des activités bien programmées et conduites avec persévérance.
Ainsi lorsque l’enfant arrive à maintenir l’attention, ceci lui permet de se préparer pour des situations plus variées d’apprentissage.