MÈRE OU COPINE? comment trouver un juste milieu?

Comme toute mère, il vous arrive de ne pas savoir comment vous positionner vis-à-vis de vos enfants. Entre l’envie de devenir leur confidente pour favoriser la communication et celle de leur montrer l’exemple, votre coeur balance. Mère copine ou une mère autoritaire, faut-il choisir ?

Complice ou autoritaire, proche ou distante, vous ne savez pas toujours comment vous y prendre avec vos enfants. Traditionnellement, le père est en charge de l’autorité et la mère de l’affection, mais est-ce encore valable aujourd’hui ? Les rôles ne se conjuguent-ils pas de manière nettement moins tranchée ?
Père ou mère, sachez qu’il est bien difficile de trouver un juste milieu entre l’amour et la tendresse que vous pouvez donner à vos enfants et les limites que vous devez leur poser.

L’amour à ses règles !

Comment être une maman ni trop autoritaire, ni trop cool, mais finalement un peu des deux ? Idéalement, la relation qui unit une mère et son enfant est riche de tendresse, d’amour et d’attention, mais elle ne saurait être complète sans un minimum de règles et de limites. Rassurez-vous, à partir du moment où l’amour n’est pas trop fusionnel et exclusif et où les règles imposées, punitions et colères envers votre enfant sont justifiées, vous êtes sur la bonne voie.

                             

Pas trop copine !

Il est vrai que tout enfant a besoin de repères et de barrières bien définies pour construire sa personnalité. En effet, c’est en lui imposant des règles qu’il reconnaîtra en vous un être fiable et sécurisant dans lequel il pourra s’identifier plus tard. Avoir une attitude de copains ou d’égal à égal vis-à-vis de lui peut être très néfaste surtout en période de conflit où votre enfant doit apprendre à connaître les limites de son comportement. Un minimum d’autorité est donc nécessaire.

Parlez-lui !

Sachez aussi reconnaître lorsque vous vous êtes montré trop sévère dans une sanction. Surtout n’hésitez pas à parler avec lui de vos principes en matière d’éducation, des règles qui érigent le foyer familial et même parfois de vos doutes. C’est en discutant avec lui que vous verrez s’il se sent frustré par un manque d’affection ou par un trop grand manque de liberté et d’autonomie. Vous pourrez ainsi accorder vos violons si besoin.

Adaptez-vous à la situation !

De toute façon, c’est en essayant plusieurs « méthodes éducatives » que vous trouverez comment être à la fois proche de votre enfant, en lui laissant un espace de liberté suffisant, et en le cadrant un minimum. Votre attitude changera selon l’âge, le sexe, le caractère, les forces ou les faiblesses de votre enfant. Vous deviendrez avec chacun d’eux un mélange unique de maman poule, maman sévère, maman copine ou encore maman câline.

Enfin, sachez qu’il n’y a pas de règle d’or en la matière, ni d’ABCdaire pour être une bonne mère ! Il y a seulement un équilibre à trouver (mais quel équilibre !) pour donner à ses enfants ce délicat mélange d’autorité, de complicité, et d’amour.

Alors mère cool ou autoritaire ne choisissez plus ! Sachez seulement y mettre un peu de toutes ces attitudes, en fonction des circonstances de la vie !

Marion Capeyron