Les types de parents

Être parent n’est pas une tâche facile. Comme dit le vieil adage: «Être parent, ça ne vient pas avec un livre d’instruction, ça s’apprend». Dans le contexte actuel, où les parents doivent souvent travailler tous les deux, où les horaires sont surchargés, bien des parents se questionnent sur leur rôle.

Claire Leduc, travailleuse sociale et membre de l’Association des psychothérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, forte de son expérience auprès des familles, a publié en 1994 le livre Le parent entraîneur, des Éditions logiques. Dans cet ouvrage, elle classifie 5 types de parents:

  • Parent absent
  • Parent débonnaire
  • Parent entraîneur (objectif à atteindre)
  • Parent autoritaire
  • Parent abusif

Voici brièvement ces types de parents. Il ne s’agit pas d’informations reprises textuellement à partir du livre, mais plutôt quelques grandes idées. Afin de poursuivre davantage une réflexion sur votre rôle de parent, vous pourrez consulter le livre.

Parent absent

Définition: C’est le parent qui ne s’intéresse pas au développement de son enfant et qui n’investit pas dans l’éducation. Les relations avec les enfants sont presque inexistantes. Le parent ne prend pas le temps de com-muniquer avec son enfant afin de connaître les goûts, intérêts, relations, résultats scolaires de son enfant. Le pa-rent est préoccupé par ses propres activités (carrière, sports, activités).

Histoire: Le parent a souvent vécu lui-même de l’indiffé-rence, de la négligence et de l’abandon dans sa jeunesse. Il peut avoir été élevé en institution où la vie en famille ne lui a pas été inculquée.

Conséquences: La délinquance peut devenir un échap-patoire pour les jeunes.

Une absence de communication engendre des individus qui n’ont pas confiance en eux et qui ont du mal à faire face à leurs responsabilités.

Parent débonnaire

Définition: Le parent est préoccupé du développement de son enfant. Il donne les soins à son enfant sans toutefois le contraindre. Le parent considère que l’enfant est à même de prendre ses décisions et de vivre ses expériences pour son développement. Il n’y a pas de règles définies. Les en-fants sont rois.

Histoire: Le parent a souvent été élevé par des parents débonnaires. La vie tranquile sans efforts est de mise. D’autres, ayant été élevés par des parents autoritaires, veulent éviter à leurs enfants les souffrances qu’ils ont eux-mêmes vécues.

Conséquences: Le jeune est sujet au décrochage scolaire (pas d’efforts); l’enfant est rejeté par ses pairs (reçoit plus qu’il ne donne); les différentes étapes de la vie (démarches) représentent une tâche énorme à accomplir.

Parent entraîneur

Définition: Le parent est préoccupé par l’éducation de ses enfants au même titre que ses propres activités (travail, relation de couple, relations sociales). Il sait maintenir un équilibre dans la vie malgré les hauts et les bas. La communication dans la famille est positive. On s’intéresse à l’autre, on l’écoute. On vise le développement de l’autonomie de l’enfant dans un contexte où des règles sont clairement définies dans la famille.

Histoire: En général, le parent a vécu une enfance agréable. Sinon, il aura pris les moyens pour faire la paix avec le passé (psychothérapie, démarche personnelle etc).

Conséquences: Des enfants autonomes qui possèdent les acquis pour résoudre des problèmes.

Parent autoritaire

Définition: Un modèle longtemps présent au Québec. L’autorité, l’obéissance: deux éléments clefs de ce modèle. Il n’y a qu’une seule façon de faire. Il n’y a pas de place à la personnalité des enfants, leurs différences, goûts. Ils doivent obéir aux règles.

Histoire: Souvent le parent a lui-même été élevé par un parent autoritaire. Il reproduit le modèle.

Conséquences: Certains enfants seront très conformis-tes. Mais ils n’apprendront pas à bien se connaître: for-ces et faiblesses (personnalité). D’autres peuvent se révolter (troubles du comportement).

Parent abusif

Définition: Le parent ignore totalement les besoins de l’enfant. Il n’est pas en contact avec ses émotions. La communication est déficiente. Les problèmes du parent sont prédominants. La violence et l’abus sont présents et les enfants en sont les victimes.

Histoire: Personne ayant souvent vécu une enfance perturbée synonyme de violence, d’abus et/ou de rejet affectif. La vie adulte est confrontée à des contraintes importantes (problèmes sociaux tels la pauvreté).

Conséquences: Problèmes d’adaptation scolaire et sociale pour l’enfant.

Comme le mentionne madame Claire Leduc: «La vie avec un enfant est une étape d’ajustements continuels avec des périodes stables et heureuses et des mo-ments de crise». À travers ces périodes, on peut passer d’un type de parent à l’autre. L’important, c’est de tenter d’établir une cohérence. Tendre vers le style de parent entraîneur.

Source: Tiré de Familles/Informations psycho-sociale