LES FLEUVES ESPAGNOLS «  »Duero ou Le Douro » »

Le Douro [‘doɾu] (nom portugais) ou Duero (nom espagnol) est un fleuve qui prend sa source en Espagne à 2 060 m d’altitude, dans la sierra de Urbión appartenant à la cordillère Ibérique. Il serpente à travers la Meseta pendant près de 525 km. Puis sur 112 km, il marque la frontière entre l’Espagne et le Portugal dans une région accidentée, sa pente s’accentue et son lit se creuse entre de hautes parois granitiques. En aval de Barca de Alva, il devient complètement portugais sur les 215 derniers km de son cours et se jette dans l’océan Atlantique près de Porto.

 

Au cœur du Portugal.

                       

À partir du xviiie siècle, le Douro a joué un rôle important dans le développement de la région. Portant les « barcos rabelos », typiques embarcations à fond plat et à haute voile carrée conçues pour franchir les rapides, il assurait le transport des fruits et surtout du vin de Porto. Mais la création de routes carrossables et d’une voie ferrée qui suit la vallée a porté un coup très dur à cette activité qui ne survit que de façon occasionnelle, aux périodes de hautes eaux hivernales.

   

De nos jours, on s’attache à tirer parti de la précieuse réserve d’énergie, que représente le bassin du Douro pour le Portugal et aussi l’Espagne, grâce à la construction de plusieurs barrages. En outre, les lacs de retenue permettent d’assurer l’irrigation d’environ 11 000 ha de terres cultivables. Le système d’écluses dont sont pourvus les barrages a permis la reprise de la navigation sur le Douro, favorisant ainsi l’exploitation des nombreuses ressources du sous-sol.