Le développement du langage chez l’enfant d’âge préscolaire

 

Le développement du langage chez l'enfant d'âge préscolaire
   Les talents langagiers des enfants commencent à apparaître dès le début de leur vie. Durant les premiers 12 mois, les bébés découvrent les sons de leur langue et « s’entraînent » à les utiliser en babillant. Autour de 18 mois, ils sont capables de dire environ 50 mots (mais ils en comprennent beaucoup plus). Aux environs de leur 2e année, leur vocabulaire s’accroît à pas de géant. Ils apprennent approximativement 9 mots par jour! Vers l’âge de 5 ans, la plupart maîtrisent la grammaire de leur langue. Ils sont capables de raconter des histoires simples et de décrire des événements de leur vie.

Comment l’aider à progresser?

Voici quelques conseils visant à favoriser le développement d’importantes habiletés langagières de votre enfant, ainsi que des idées d’activités simples qui vous aideront à observer le changement de ses capacités entre 3 ans et 5 ans.

De 3 à 4 ans

Les enfants de cet âge sont généralement capables de formuler des phrases de 4 mots ou plus. En outre, ils peuvent parler de leur journée avec aisance, de ce qu’ils ont fait, avec qui, etc. Même les personnes qui ne les connaissent pas bien les comprennent la plupart du temps.

Ce que vous pouvez faire :

  • Continuez à enrichir le vocabulaire de votre enfant et à construire des phrases plus longues que les siennes en lui faisant la lecture, en parlant de ce que vous faites, de ce qui ce passe dans une histoire…
  • Commencez à lui lire des histoires contenant des intrigues pour que vous puissiez discuter du « scénario » avec lui. Encouragez-le à raconter de nouveau l’histoire, mais en ses propres termes; par exemple, dites-lui : « Que s’est-il passé quand Sarah a vu le chien? » Demandez-lui de décrire sa partie préférée et de préciser pourquoi. Parlez-lui de la vôtre.
  • Continuez de regarder les images du livre que vous lisez ensemble, mais cette fois, demandez-lui de raconter ce qui se passe à chaque image pour qu’il développe son habileté à raconter des histoires.
  • Si vous ne parvenez pas à bien comprendre votre enfant, demandez-lui de répéter. Cela lui montrera que ce qu’il exprime a de l’importance. Encouragez les efforts qu’il fait pour communiquer avec vous.
  • Jouez avec lui à des jeux de rimes. Ainsi, l’apprentissage à reconnaître des sons devient un jeu : combien de mots peux-tu trouver qui riment avec « pain » (ou « hibou », ou « beau », ou « bonbon »)?
  • Demandez-lui de trouver l’intrus dans des listes de mots (exemple : cochon, poule, tableau). Ces jeux aident les enfants à analyser les mots, ce qui est important pour apprendre à lire.

De 4 à 5 ans

Les enfants d’âge préscolaire sont capables de se concentrer sur des histoires courtes et de les suivre.

Ils sont capables de comprendre presque tout ce qui est dit à l’école et à la maison.

Ils peuvent communiquer avec des adultes tout comme avec d’autres enfants.

Ils emploient une grammaire plus « adulte » et sont capables de fournir plus de détails sur les choses (en disant, par exemple, « la grosse pomme rouge »).

Ce que vous pouvez faire :

  • Continuez d’enrichir le vocabulaire de votre enfant. Expliquez-lui le sens de nouveaux mots, y compris de noms de catégories comme « véhicules », et utilisez-les dans des phrases appropriées : « Le véhicule est garé dehors. Les autos, les autobus, les trains, etc., sont tous des véhicules. »
  • Continuez de lui lire des histoires aux scénarios assez faciles à comprendre. Encouragez-le à raconter ce qui, d’après lui, va se passer dans la suite de l’histoire.
  • Posez-lui des questions en vous servant de termes comme « qui », « quoi », « quand » et « pourquoi ». Les questions auxquelles on ne peut répondre par « oui » ou par « non » encouragent les petits à formuler des phrases complètes.
  • Demandez à votre enfant de vous aider à planifier des activités, comme dresser une liste de provisions. Il apprendra ainsi de nouveaux mots.
  • Continuez à jouer avec lui à des jeux utilisant les sons, comme les rimes. Demandez-lui, par exemple, d’énoncer des mots commençant par « é », « tou », « a ». Cela l’aidera à comprendre que les sons se combinent pour former des mots et facilitera son apprentissage de la lecture.
  • Racontez-lui des blagues. Que trouve-t-il amusant? Son humour en dit long sur sa compréhension du langage et ses subtilités. Il pourra, par exemple, trouver drôle de répondre à votre question « Peux-tu mettre tes chaussures dans le placard? » par « Oui, je peux » (interprétant exprès la question de façon littérale), tout en sachant que ce que vous vouliez vraiment, c’est qu’il range ses chaussures.
Souvenez-vous que tous les enfants apprennent à maîtriser une langue à leur propre rythme — certaines de leurs capacités se développent tôt, et d’autres, plus tard. Si jamais vous vous faites du souci à propos d’un aspect de l’acquisition du langage de votre enfant, parlez-en avec son médecin ou contactez l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec.

 

Naitre et grandir.com
      Source : Invest in kids
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2009