LE CHANT DES CANARIS

Vocalisation des oiseaux

Comme la plupart des vertébrés, les oiseaux émettent des sons vocalisés.

LES DIFFERENTS CHANTS DES CANARIS

L’homme différencie bon nombre de ces chants ou sons et leur a donné un nom particulier, par exemple roucoulement, piaillement, cancanement.

Lorsque ces sons paraissent mélodieux à l’oreille humaine, ils sont désignés sous le terme de chants. En ornithologie, on étend le terme de chant à tous les « appels » émis en vue de communiquer. Par ailleurs les Passeriformes (notamment les Oscines), s’ils sont surnommés « oiseaux chanteurs », ne sont pas les seuls à pouvoir vocaliser

Mécanismes du chant.

Les oiseaux, contrairement aux mammifères, ne possèdent pas de cordes vocales. Ils sont néanmoins pourvus d’un organe de phonation spécialisé, situé à la base de la trachée, le syrinx Celui-ci comporte deux cavités, que les oiseaux utilisent simultanément pour produire des sons d’une extrême complexité.

Les émissions vocales des oiseaux sont de deux sortes : les cris ou appels et les chants proprement dits

Rôle social

La plupart des espèces chantent, les espèces qui ne chantent jamais, comme les cigognes, font plutôt exceptions. Les rossignols et les Passeri sont reconnus pour leur chant. Ce sont les mâles qui ont en général le chant le plus complexe pour séduire les femelles ou marquer leur territoire. Ils chantent donc le plus souvent au printemps dans les régions boréales. Ils possèdent un répertoire de chants, avec un chant précis pour certaines situations. Certaines espèces peuvent chanter en duo , femelle et mâle. Les chants peuvent évoluer en fonction de la saison des amours.

Chez certaines espèces le chant est inné tandis que pour d’autres . Le chant joue un rôle social important, car on sait qu’un oiseau isolé ou sans femelle chante plus fort qu’en couple.  Le chant sert aussi aux mâles pour séduire les femelles et revendiquer un territoire.

DESCRIPTION ET ANALYSE DU CHANT
Aperçu général ou généralités
Le chant du canari comprend en général une succession de tours.
Un tour de chant est par conséquent une fraction de la chanson ayant des caractéristiques
propres à lui. Un tour est souvent une répétition de la même syllabe.
Ex. : LOU-LOU-LOU ….
Une syllabe est, par rapport à ce qui précède, une fraction du tour et est composée de
voyelles et de consonnes :
Ex. : LOU…..
Une voyelle est une partie de la syllabe, tout comme il est prévu grammaticalement, et il
s’agit donc des lettres I – U – O – E et A..
Ex. : 0….
Une consonne est également une partie de la syllabe, qui ne se prononce qu’avec l’aide
d’une voyelle.
Ex. : L….
Sons simples : sont formés avec un ou deux voyelles qui se succèdent.
Ex. : I – E – IE – OU – …
Sons composés : sont formés d’un son simple suivi ou précédé d’un autre son.
Deux ou trois voyelles se suivent.
Ex. : OI – OUI – EUI – IEU…
Consonnes composées : deux ou trois consonnes qui se suivent.
Ex. : BL – CL – KL – KN – WL …12
La cadence
La cadence est la rapidité avec laquelle les différentes syllabes se suivent. Pour ce qui
concerne les Waterslagers, il y a lieu de dire « … les différents coups se suivent ».
Ces coups peuvent être nettement séparés comme c’est le cas avec le :
– klokkende waterslag ( coups d’eau tintés ) : Ex. WLOUI – WLOUI – WLOUI …
– Staaltonnen ( Son métallique ) : Ex. TJINK – TJINK – TJINK …

Direction de chant

Notons en premier lieu que la direction de chant est en relation directe avec
l’uniformité de chant en stam.
On comprendra aisément que la manière de chanter du canari dépend, en grande
partie, de la structure de son organe vocal. En effet, tout comme nous ne pouvons faire sortir
d’un piano des sons de saxophone, il est également impossible qu’un canari, doté d’un
appareil vocal construit pour émettre des sons creux, n’est pas en mesure de reproduire un
chant mouillé. Le contraire est aussi valable. Nous pouvons en conclure, sans plus de détours
que le chant est toujours orienté vers une certaine direction bien définie. C’est ce qu’on
appelle la direction de chant. Les directions principales sont :
– Le chant mouillé ;
– Le chant creux.
Le chant mouillé
Le chant mouillé est la direction de chant qui est poursuivi uniquement par les
éleveurs de Waterslages, ç.à.d. un chant qui se caractérise par ses coups d’eau.
La structure de l’organe : vocal des oiseaux au chant mouillé est propre à cette direction
de chant. Elle permet surtout d’émettre des coup d’eau et non des sons creux. Cette structure
est héréditaire.

Le chant creux
Le chant creux est la direction de chant recherchée en grande partie, par les éleveurs
des canaris harz.
Le ton de ce chant est comme le bruit sortant d’une cave, d’un puits, d’un tonneau ou d’un
tuyau. Les sens O et OU s’y présentent régulièrement.
Les tons creux ont, sans aucun doute, leur propre charme. Mais comme le système de
pointage et l’établissement de la fiche de jugement des Waterslagers ne sont pas orientés vers
la promotion du chant creux, il en résulte, hélas, que beaucoup de tours creux sont perdus ou
se perdent chez les Waterslagers. Nous citons comme exemple : les tjoks, les soutes, les
woutes, la berceuse, le holrol, etc.

KLOKKENDE WATERSLAG – LES COUP D’EAU TINTÉS

Les coup d’eau tintés se caractérisent par leurs coup bien distincts et profond. Plus
ces coups sont doux mais fermes et plus ils sortent du fond de la poitrine, plus ils charmeront
l’oreille. Ce charme sera récompensé en conséquence.
Les bons coups d’eau tintés débutent généralement par les consonnes WL – GL – HL.
Comme sons de fond ils ont OUI – OI – OU et même tout simplement O.
Les sons fondamentaux A – E – I – U leur donneront une valeur moindre, parce que
dans ces sons il y aura toujours quelque chose de désagréable qui rend le coup d’eau tinté
plus dur.

Les bons coups d’eau tintés se prononcent à peu près comme suit :

GLOUC –GLOUC – GLOUC – GLOUC ………
GLOUIC – GLOUIC – GLOUIC – GLOUIC ………
GLOI C – GLOIC – GLOIC – GLOIC ………..
WLOUIC – WLOUIC – WLOUIC – WLOUIC ……
WLOIC – WLOIC – WLOIC – WLOIC ………
WLOUC – WLOUC – WLOUC – WLOUC ……
HLOUIC – HLOUIC – HOUIC – HLOUIC …….
HLOIC – HLOIC – HLOIC – HLOIC …….
HLOUC – HLOUC – HLOUC – HLOUC …….
HLOC – HLOC – HLOC – HLOC ……..
GLOUI – GLOUI – GLOUI – GLOUI …….
WLOUI – WLOUI – WLOUI – WLOUI ……

http://edencanari.net/documents/LE_CHANT_DU_CANARI.pdf