La communication parents-adolescents

parenting-teens

Une communication positive entre les membres d’une famille, où l’on permet à l’autre de s’exprimer sur ses idées, ses goûts, ses émotions dans le respect, est essentielle pour une relation familiale satisfaisante. À travers les différentes étapes de la vie, chacun peut être confronté dans ses valeurs. Alors que survient des lignes directrices opposées, seule une communication saine permet de surmonter les épreuves et les conflits qu’ils peuvent générer. L’adolescence est une étape qui peut parfois être difficile autant pour les parents que pour les adolescents. Voici des lignes directrices qui peuvent vous aider à améliorer la communication.

Au parent:

  • Accordez toute votre attention à votre enfant qui veut vous parler. Évitez alors de lire, de regarder la télé ou de vous occuper à d’autres tâches.
  • Écoutez calmement et appliquez-vous à entendre et à comprendre le point de vue de votre enfant.
  • Adressez-vous à votre enfant aussi courtoisement et agréablement que vous le feriez s’il s’agissait d’un étranger. Le ton de votre voix influencera le ton de la conversation.
  • Comprenez ce que ressent votre enfant, même si vous n’approuvez pas toujours son comportement. Essayez de ne pas porter de jugement.
  • Soyez prêt à aborder n’importe quel sujet. Soyez un parent à qui il est possible de poser des questions.
  • Évitez de déprécier, d’humilier et de ridiculiser votre enfant qui pose des questions ou qui affirme des choses qui vous semblent naïves ou stupides.
  • Encouragez votre enfant à mettre ses idées à l’essai lors d’une conversation, en évitant de juger celles-ci. Écoutez ses opinions et exprimez ensuite les vôtres le plus simplement et le plus honnêtement possible. L’amour et le respect mutuel peuvent coexister avec des points de vue divergents.
  • Aidez votre enfant à bâtir sa confiance en soi en l’encourageant à participer à des activités de son choix (et non du vôtre).
  • Efforcez-vous de souligner souvent et d’une façon appropriée les «bons coups» de votre enfant. Nous prenons souvent les bonnes choses pour acquis et mettons l’accent sur les mauvaises; et pourtant, chaque personne a besoin d’être appréciée.
  • Encouragez votre enfant à prendre part aux décisions de la famille et à la résolution des difficultés familiales.
  • Comprenez que votre enfant a besoin de contester vos opinions et vos manières d’agir pour effectuer une séparation qui est essentielle à l’affirmation de sa propre identité d’adulte.

À l’adolescent:

  • Évite de regarder tes parents comme des ennemis. Il est probable qu’ils t’aiment et veulent ton plus grand bien, même si tu n’es pas nécessairement d’accord avec leur façon de te le manifester.
  • Essaie de comprendre que tes parents sont des êtres humains qui ont leurs propres insécurités, leurs propres besoins et sentiments. Écoute tes parents avec un esprit ouvert et essaie de voir les situations à partir de leur point de vue.
  • Partage ce que tu ressens avec tes parents de façon à ce qu’ils puissent mieux te comprendre.
  • Assume tes responsabilités à la maison et à l’école; ils seront ainsi plus enclins à t’accorder l’indépendance que tu veux et dont tu as besoin.
  • Accompagne tes critiques à l’égard de la famille, de l’école et du gouvernement de suggestions pratiques en vue d’améliorer les choses.
  • Sois aussi courtois et prévenant envers tes parents que tu le serais envers les parents de tes amis.
  • Source: Papalia, Diane E.