JOAQUIN RODRIGO COMPOSITEUR ESPAGNOL

RODRIGO Joaquin

Joaquín Rodrigo

Concertant
Concerto d’Aranjuez, pour guitare et orchestre (Concierto de Aranjuez)
Fantaisie pour un gentilhomme, pour guitare et orchestre

    Sa femme qui a été ses yeux pendant toute sa vie

    

Note personnelle:

Ce compositeur j’ai eu  l’immense joie de le connaître lors d’un concert à Valencia

Né à Sagunto, le 22 novembre 1901 — mort à Madrid le 6 juillet 1999.

Devenu aveugle à l’âge de 3 ans, des suites de la diphtérie, il commence très jeune, des études musicales. Il prend des leçons avec Francisco Antich à Valence (composition, harmonie), Enrique Gomá, Eduardo López Chávarri (de 1917 à 1922), R. Ribes (piano).

En 1927, il séjourne à Paris, et devient un des élèves de Paul Dukas à l’École Normale de Musique.

Il se marie en 1933 à Valence avec la pianiste Victoria Kamhi, et retourne, grâce à une bourse, à Paris, pour compléter ses études au Conservatoire et à la Sorbonne.

Il travaille en France, en Allemagne, en Autriche et en Suisse, et se fixe à Madrid en 1939. Il est reconnu en 1940, après le succès de la création de son premier concerto, « Concierto de Aranjuez », pour guitare.

Tout en composant de nombreuses œuvres, il mène une carrière de critique musical. Il a travaillé à la Radio Nationale d’Espagne, et pour l’Organisation Nationale Espagnole des Aveugles.

Créé en 1940, le Concerto d’Aranjuez a fait la popularité de Joaquin Rodrigo(1902-1999), au point que cet ouvrage occulte le reste d’une importante production (mélodies, pages pour piano, poèmes symphoniques, etc.) répartie sur la longue existence du plus célèbre compositeur espagnol de la seconde moitié du XXe siècle.