3 à 5 ans / Vie de famille Faire participer les enfants aux tâches ménagères

MÊME QUAND ON EST PETIT ON PEU AIDER A LA MAISON AINSI ON APPREND A GRANDIR

Faire participer les enfants aux tâches ménagères

Il est approprié de faire participer les enfants aux tâches domestiques. Les corvées les aident à apprendre à organiser leur temps, à avoir des responsabilités, à se fixer des objectifs et à acquérir des habiletés.

Habituez-les en commençant par de petites tâches, dès un très jeune âge. Même les tout-petits peuvent mettre des vêtements sales dans le panier réservé à cet usage et ranger ses jouets. Les enfants plus âgés peuvent mettre la main à la pâte en participant à la vaisselle ou en accrochant leurs habits. Certains enfants peuvent accomplir des tâches plus importantes, comme mettre la table ou épousseter la bibliothèque.

  • Essayez d’éviter de stéréotyper les activités. Les garçons peuvent aimer cuisiner ou faire la vaisselle, et les filles, apprendre à bricoler et à nettoyer le jardin.
  • N’oubliez pas d’instiller une dose d’amusement dans les corvées. Faites jouer de la musique, dansez et plaisantez pendant que vous accomplissez vos tâches. Cela apprendra à vos enfants que les sentiments favorables et le travail collectif vont de pair.
Les jeunes enfants veulent souvent « aider » leurs parents et poser les mêmes gestes qu’eux. Même si vous n’avez pas encore fait participer votre enfant aux corvées familiales, il n’est pas trop tard pour commencer.
  • Évitez « d’acheter » votre enfant pour qu’il vous donne un coup de main. Faites-lui plutôt comprendre que, pour qu’une famille marche bien, chacun doit accomplir sa part de travail. Dites-lui que les corvées devraient être sa manière d’aider sa famille. Si vous voulez donner à votre enfant d’âge préscolaire de l’argent de poche, faites-le pour lui apprendre à comprendre et à gérer l’argent, et non pour le remercier d’avoir participé à des corvées.
En les faisant collaborer, de bonne heure, à la routine familiale et en accroissant progressivement leurs responsabilités, vous les amenez à cesser de considérer les corvées comme pénibles. Si votre partenaire et vous avez réussi à répartir la besogne entre vous, cela facilitera les choses : votre enfant vous verra tous les deux mettre la main à la pâte pour faire « tourner la maison ».

Les tâches : quand elles ne se font pas?

Votre enfant n’aura pas toujours envie de s’exécuter : parfois, ce sera une vraie corvée pour vous que de lui faire participer aux corvées! Que faire s’il ne retrousse pas ses manches comme convenu?

  • Laissez-lui un laps de temps raisonnable pour effectuer ses tâches afin de rendre les choses plus faciles pour tous. Donnez-lui la totale liberté de les finir par ses propres moyens à l’heure dite. Évitez de le gronder sans arrêt pour qu’il s’y mette.
  • Si les corvées ne sont pas terminées à l’heure dite, ne vous attaquez pas vous-même à la tâche, sinon vous lui enverriez le message suivant : « Tu ne dois pas vraiment faire tes corvées à moins de le vouloir, parce que, si tu ne t’en acquittes pas, maman ou papa les fera pour toi! »
  • Si une corvée doit être recommencée parce qu’elle n’a pas été remplie convenablement la première fois, c’est à vous d’insister gentiment et patiemment pour que votre enfant prenne le temps de s’y prendre correctement.

Rappelez-vous que, pour que les enfants assument la responsabilité des corvées sans qu’on ait besoin de leur rappeler leurs tâches constamment, il faut s’y prendre tôt, pendant toutes les années de l’âge préscolaire, parfois même quelques-unes de plus. Autrement dit, on n’attend pas qu’ils soient déjà parvenus à l’adolescence!

 

Naitre et grandir.com
      Source : Invest in kids
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2009