EVEIL:: Comment la musique vient aux enfants

 

Comment la musique vient aux enfants

Savez-vous comment le goût de la musique vient aux enfants ? Et quelles sont les bonnes idées pour faire aimer la musique aux tout-petits ?

C’est vrai que l’intérêt de l’enfant pour la musique commence avant sa naissance ?

  • Ce qu’on sait c’est qu’à 6 mois de vie intra-utérine, le système organique et nerveux de l’audition du fœtus est arrivé à maturation. Et que celui-ci, réagit aux sons. Des études l’ont montré : on a associé une séquence musicale à des mouvements spontanés du fœtus, puis on a rejoué cette séquence musicale et on a vu que cela déclenchait des mouvements chez le fœtus.

On sait aussi que le bébé se souvient de ce qu’il a entendu dans le ventre de sa mère…

  • Tout à fait ! Des études ont aussi montré qu’un fœtus exposé régulièrement à certains «stimuli auditifs» pendant la grossesse s’en souvient plus tard. Par exemple, un bébé se calme plus facilement en écoutant une musique à laquelle il a été exposé in utero.

Sait-on ce que les bébés aiment écouter ?

  • Les bébés sont fascinés par toutes les vibrations sonores. Leur écoute peut donc s’attacher à des musiques, à des bruits, à des voix parlées ou chantées. La voix, en particulier celle des parents, qu’ils ont perçue bien avant leur naissance, est un élément sonore très attractif pour eux. Ils tissent un lien affectif avec ces voix spécifiques très tôt. Ils sont aussi sensibles à l’expression vocale dans toute sa dimension : accompagnée d’un sourire, d’un contact physique, de chaleur, d’un bercement.

D’où l’importance des berceuses avec les tout-petits ?

  • Absolument ! La première chanson adaptée aux bébés est la berceuse. Elle existe dans toutes les cultures, et elle favorise dans toutes les cultures leur endormissement. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut se cantonner au répertoire enfant et s’interdire d’autres chansons que l’on aime en tant qu’adulte. Au contraire ! Toutes les chansons peuvent plaire aux enfants quand elles sont chantées avec émotion.
  • A part des berceuses que peut-on faire écouter à un petit enfant ?

    • On peut lui faire écouter des comptines et puis les lui apprendre. C’est rigolo les comptines il y a plein de jeux de sonorités et de jeux de rythmes ! En n’oubliant pas deux choses : d’abord qu’un petit enfant a besoin de rituels. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de lui proposer une quantité de comptines et chansons. Au contraire : mieux vaut ne sélectionner que celles qu’il préfère, et lui faire une compil. Sans oublier qu’un CD, aura bien plus d’intérêt pour l’enfant s’il voit sa maman chanter les chansons, battre la mesure, bref, la partager avec lui !

    A partir de quel âge, peut-on parler d’éveil musical pour les enfants ?

    • A partir de 3-4 ans, cela dépend des enfants. Mais avant de leur proposer une activité d’éveil musical, on peut dès que son enfant a 2 ans faire des jeux vocaux avec lui : crier avec la main sur la bouche ou en porte-voix, faire vibrer ses lèvres avec sa langue, faire le hou-hou-hou des Indiens ou le Hououou Hououou du hibou. Puis un peu plus tard jouer avec ses mains à suivre un rythme. Ca c’est dur ! Tout le monde connaît le jeu du chef d’orchestre où il s’agit d’imiter le chef en faisant comme lui : taper des mains sur les cuisses, puis frapper des mains, etc.

    Certains jouets sont-ils bien adaptés à l’éveil musical ?

    • Oui tous les instruments que l’enfant peut s’approprier : le tambour, les maracas, le xylophone, les clochettes… Les spécialistes de l’éveil musical vous diront qu’il vaut mieux ces petits instruments – ou alors des bassines, des casseroles – plutôt que des claviers électriques qui sonnent faux ou ne jouent pas le «la». Ensuite, si l’on veut éveiller son enfant à la musique d’une façon à la fois ludique, créative et soucieuse du développement de son oreille et de sa sensibilité musique, on peut à partir de 3 ans l’inscrire dans un atelier d’éveil musical.
    • Où trouver une bonne adresse ?

      • En allant sur le site de l’Institut de culture musicale (ICM), cette association agréée par le ministère de la jeunesse et des sports organise des ateliers d’éveil sonore pour les moins de 3 ans, et des ateliers d’initiation musicale pour les 3-8 ans. On peut aussi se renseigner auprès de l’Association pour le développement de l’éveil musical (ADEM)

      Qu’est ce que la pratique de la musique va apporter à l’enfant ?

      • Elle développe énormément sa créativité. Avec un clavier ou un tambour, un enfant se découvre en train de faire des sons. Cela étend aussi sa capacité à prendre des risques. Oser souffler dans une trompette, ce n’est pas si évident. Les professeurs de musique racontent que dans leurs cours, lorsqu’un enfant réussit à faire un son, la plupart du temps, il se tourne juste après vers son parent, car il est fier de lui. Enfin, la musique en groupe permet aussi la socialisation : on apprend à écouter l’autre et parfois même, on l’imite.

      Pour en savoir plus

      http://www.icm-musique.fr/

      http://assadem.free.fr/

      Odile Amblard

    • http://www.enfant.com/votre-enfant-3-5ans/activites-loisirs-jeux/enfant-et-musique.html?cpage=3