ESPAGNE MUSULMANE «  »MADRID » »EN ARABE MAGRA

Madrid est la capitale de l’Espagne. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays, elle est aussi la capitale de la Communauté autonome de Madrid

Al-Mansûr le Saladin berbère oublié

Fichier:Al-Mansur Calatañazor.jpg

La plus ancienne attestation de nom de la ville remonte à 932 dans un document latin : ad civitatem quae dicitur Magerit. Selon notamment l’orientaliste Jaime Oliver Asín en 1959, le terme de Magerit (connu également en castillan ancien), prononcer Maŷriţ ou Maǧrīţ, serait à rapprocher de l’arabe Maǧra, désignant un ruisseau, un canal ou un aqueduc. Celui-ci permettant d’approvisionner la ville en eau. Au xiie siècle, le toponyme évolua vers Madrit, puis Madrid que l’on atteste auxive siècle2.

  

D’autres étymologies existent, comme celle qui rapproche ce nom à celui de madroño désignant l’arbousier en espagnol(l’arbre est présent sur les armoiries de la ville) et qui était, semble-il, le seul arbre qui poussait dans la région à l’époque où le roi Ferdinand Ier de Castille s’en sépara au milieu de xie siècle.

Madrid jusqu’au xviiie siècle

Fondée par l’émir de Cordoba Muhammad Ier vers la fin du ixe siècle, Madrid remplit le rôle d’une forteresse protégeant Tolède, l’antique capitale wisigothe. En 1047, le roi Ferdinand Ier de Castille entre dans Madrid, mais jugeant le lieu peu intéressant, il l’échange contre un tribut au roi de Tolède.

    

Madrid appartient définitivement au royaume de Castille quand Alphonse VI prend la ville de Tolède en 1085. Mais en 1109, La ville est détruite par les Almoravides qui ne sont expulsés définitivement de la région qu’en 1132, après la victoire d’Alphonse VII à Villarrubia de los Ojos. La ville de Madrid étend progressivement sa domination sur les communes environnantes comme celle de Ségovie.

En 1217, François d’Assise fonde le monastère de San Francisco à Madrid. Un an plus tard, en 1218, le monastère de Santo Domingo el Real est bâti à son tour. Rodrigo Rodríguez devient le premier maire de Madrid en 1219. La ville va poursuivre son développement : de nouveaux édifices religieux y sont construits et des sessions des Cortes s’y déroulèrent dès le début du xive siècle.

 

Joseph Bonaparte (Joseph Ier, roi d’Espagne)

Le 2 mai 1808, le peuple de Madrid se soulève contre les troupes françaises. Cette scène sera immortalisée par Francisco de Goya, tout comme le 3 mai 1808, jour de répression des Français. C’est le début du règne de Joseph Bonaparte comme nouveau roi d’Espagne. Mais en 1812, il doit fuir Madrid après la bataille de Majadahonda, et les troupes françaises seront expulsées d’Espagne un an plus tard. Le 13 mai 1814, Ferdinand VII fait une entrée triomphale dans les rues de Madrid.