ESPAGNE CETTE GRANDE INCONNUE …. COMMUNAUTÉ DE VALENCIA VILLE DE CASTELLON

Arrivée à la Vall d’Uixó, promenade à pied, et puis en barque dans la rivière souterraine navigable la plus longue d’Europe, qui vous feront découvrir les belles et colories Grottes de San José. Un ensemble naturel de grande beauté qui vous séduira.

Capitale de l’une des provinces les plus montagneuses d’Espagne, qui est baignée cependant par la mer le long de 112 km de côtes (Costa del Azahar), Castellón de la Plana est une cité tournée vers le futur. De larges avenues croisent les rues et les places paisibles qui formaient autrefois la commune. Ses plages sont bien entretenues et une part importante des exportations transite par son port.

Le château arabe de Fadrell, dressé sur une colline sur les contreforts de la montagne du Desert, fut – ainsi que les hameaux de la Plana – le premier refuge de ceux qui ont été les fondateurs de la cité. Tous ces lieux ont été conquis parJacques Ier le Conquérant en 1233, et ont été donnés à Ximén Pérez d’Arenós. Sous sa direction, les villageois vinrent s’installer au hameau de Benirabe, centre définitif de la cité. L’acte de naissance de Castellón est datée du8 décembre 1251 à Lérida, où Jacques Ier concéda l’accord royal pour le transfert des habitants de la montagne vers la plaine. Avec ce transfert que la tradition situe au troisième dimanche de Carême 1252, naquit Castellón de la Plana. La première dénomination fut celle de Castellón de Burriana (Castelló de Borriana), car cette dernière était la localité côtière la plus prospère en ce temps.

Au Moyen Âge, la cité était protégée par des fossés, des murailles et des tours. À cette époque a été construite l’église, qui deviendra la cathédrale au milieu du XVe siècle. C’est en 1366 que fut trouvée par le paysan Perot de Granyana la statue de la Vierge de Lledó, qui devint patronne de la Ville.