ENTRE MES DIFFÉRENCES <<<

…………………………………………. »Je ne peux que dire la vérité et seulement essayer de la dire et rien que la vérité, ou « peut-être » bien pensé, non, ou oui ? Qui le sait ? «

Ce qui est sur et certain que je ne vais pas essayer d’analyser à personne, juste à moi, ou « peut-être » même pas, ou essayer de convaincre à quelqu’un, parce que je ne sais pas si ma vie est un exemple de quelque chose, moi je ne voudrais pas que ma vie soit prise en considération, ou oui.

Je suis la seule coupable de mes échecs et de ça je suis pleinement consciente, de mes réussites aussi et de mes décisions, bonnes ou mauvaises.

Platon disait « Chacun est responsable de ses actes, bon ou mauvais, à condition qu’ils soient volontaires et ceux-ci ont dans le caractère, leur principe, ou au moins en partie » Je suis de son opinion

Je veux seulement mettre noir sur blanc ce que ma vie a été, et ce qu’elle est devenue, tout ce que je vais écrire fait partie de ma vie passée et actuelle, mes expériences, ma façon de voir la vie, et surtout du pourquoi j’ai pris certaines décisions et pas d’autres, surtout que certaines personnes m’ont dit une foi que j’avais changé, alors je veux savoir ou, quand et pourquoi j’ai changé.

Quand j’étais toute petite, j’ai toute suite compris ce que je devais faire pour résoudre ma timidité et mon insécurité, je faisais sortir du fond de mon âme mes joies et mes tristesses, je parlais avec qui en réalité me comprenait et m’écoutait jusqu’à la fin tous mes récits, j’utilisais le seul moyen et à la seule personne qui selon moi pouvait le faire et avec l’aide d’un miroir je regardais fixement à celle qui y était là sans bouger, ou seulement le nécessaire, elle, elle était en face de moi, sans surprise car, elle était à la seule que je pouvais me confier et chaque foi que je me présentais devant ce miroir j’appliquais une phrase très connue qui disait:

« Dit-moi miroir magique qui est la plus belle entre les belles ? »

Et le miroir répondait :

« C’est toi, la seule, l’unique, la seule entre les supers seules »

Je n’ai pas changé, je questionne encore et toujours mon miroir car, la solitude de mon enfance m’a accompagné dans ma jeunesse, dans ma maturité et aussi dans mon initiant vieillesse

Je décide aujourd’hui faire sortir ce personnage que je porte depuis toujours dans mon moi, cette petite fille qui parle depuis longtemps à cette image semblable à elle, la seule qui va la comprendre sans rien dire.

J’ai pensé écrire ses pages pour montrer, toutes mes joies, toutes mes préoccupations, toutes mes peines, comme en les lançant à l’air pour que les tourbillons des vents fassent envoler aussi loin que possible toute cette vie entourée de milliers de personnes, des milliers à mes côtés , des milliers qui entouraient ma vie et qui me laissait par contre si vide d’aide, d’amitié de compréhension car, personne a remarqué mes coucou silencieux et timides, je faisais le possible pour que quelqu’un s’aperçoive de mon existence, même de loin, un petit salut aurez été suffisant :

– Oui on t’a vue, on sait que tu es là.

– Mais rien le silence absolue

En réalité très peu, ou même personne c’est rendu compte de mes appels de secours, donc à quoi bon tant de monde qui entourait ma vie, je ne me souviens pas de qui disait, que :

«IL N’Y A PAS PIRE SOLITUDE QUE CELLE D’ÊTRE ENTOURE DE MILLIONS DE PERSONNES SOURDE ET AVEUGLE»