ENTRE MES DIFFÉRENCES <<<

  TU ES OU ANTOINE ???

 

L’image contient peut-être : Antonio Alvarado
UNE HISTOIRE D’ADOLESCENTE>>  UN BEAU SOUVENIR
Comme toutes mes histoires, elles sont pour elle, pour celle du miroir
  le reflet de mon propre moi , celle qui m’écoute et me sourit si je dis des bêtises celle qui rigole si je me sens ridicule ou je me trompe
ELLE MON MOI
J’étais de la corporation des rêveuses ? Amoureuse ? Très facilement amoureuse, cela ne voulait pas dire qu’avec le premier avec qui je me croisais, de celui-ci, j’allais tomber amoureuse, non, mais, oui je tombais amoureuse fréquemment, mais avec la même rapidité je terminais mes amours.
Je me désillusionnais parfois vite et cela se voyait dans mon manque de motivation, « Peut-être » à cause de mes peurs et de mon insécurité personnelle ?

Un jour , je ne me souviens ni pour qu‘elle ni le pourquoi un ami en commun était entrain de me dire des choses qui m’a foi n’était pas du tout des gentillesses et il me criait un peu aussi , mais tout d’un coup Antoine j’ai écouté sortir de sa bouche ceci :

« Tu sais mon cher connard, tu ne seras jamais un homme, car un homme ne touche jamais une femme, même pas avec une Fleure, si c’est pour la maltraité, alors toi tu n’es pas un homme»

Dit-moi si ce n’est pas beau ? Hum ! Même trop, alors bien sûr, mon état était de ne plus écouter à plus personne, je flottais, je n’étais plus en moi, je lévitais,  comme sainte Thérèse de l’enfant Jésus, tu vois le genre ? Je suis tombée amoureuse de lui au même instant.

Un Chevalier à mon secours ! Mon Dieu, mais cela existait ? Tu comprends mon euphorie, de plus Antoine était Beau, même très beau. Le début était très Beau, des bisous en cachette, de petites caresses.

J’étais de la corporation des rêveuses ? Amoureuse ? Très facilement amoureuse, cela ne voulait pas dire qu’avec le premier avec qui je me croisais, de celui-ci, j’allais tomber amoureuse, non, mais, oui je tombais amoureuse fréquemment, mais avec la même rapidité je terminais mes amours.

Tout d’un coup, moi, sans m’y attendre moi-même, sinon par un instant très impulsif  j’avais eu le courage de faire une chose, interdite, j’étais sortie des règles, de la norme, pas mal hein !

!Pour une personne avec tant de peur au ridicule à ne pas être belle, à ne pas être admise avec un sur plus d’insécurité en soit même, bravo, pour moi, tu ne crois pas ? J’étais très fière de moi et encore quand j’y pense, je me sens orgueilleuse de ma décision

Que combien cette aventure si osée avait durée ? Je ne m’en souviens pas, oui, je l’ai effacé de mes souvenirs, mais pas comme une mauvaise chose, non, je me souviens de petites caresses, innocentes, de petits baisers, des,  tu me plais, je suis bien avec toi, mais c’est tout BON NOUS AVIONS 15 ANS PAS PLUS

Je ne me souviens pas du tout ni combien de temps et quand et comment cette histoire a fini, dommage, le souvenir de ses caresses et baisers et surtout de la tendresse de sa part, de sa gentillesse, reste malgré tout dans mon esprit comme une chose belle, innocente sans rien absolument rien à se reprocher, rien à dire au contraire que du respect et aucune demande hors de sujet HUMMMM!!!.MON DIEU DES ADOS PAS  PLUS

Aujourd’hui, je sais qu’il est un très bon Chorégraphe, qu’il donne des cours de danse à Paris, à l’époque déjà il aimait le flamenco, la danse, de père guitariste et chanteur de flamenco et lui danseur
Maman danseuse et moi …… BON  LAISSE TOMBER

  Il avait disparut de ma vie celle de l’âge terrible celle des 15 ans il était parti pour danser  , il venait et repartait  et un jour paf, je n ai rien su de lui d’Antoine , moi aussi je suis partie ailleurs

J’ai aussi le droit à un moment de gloire, ma gloire non???

Je veux savoir j’exige à se connard de répondre à mes messages car je veux savourer le plaisir qu’il me dise:

-je ne veux plus rien savoir de toi, car tu m’as fait du mal, tu m’as blessé l’âme
Pourquoi pas ?
Aujourd’ hui je l’ai su oui  pour en mourir de rage de rire  je ne sais pas après de temps d ‘année j’ai su qu’il ne c’était jamais aperçu de tout cela
La vie est étrange ouiiiiiiiiiii mais chacun a su être heureux et c’est l’important
UNE HISTOIRE D’ADOLESCENTE AVEC UNE ENORME FANTASIE