DES JUMEAUX PARASITES DES CAS INCROYABLES MAIS EXISTANT

 

Les jumeaux  parasites
Il est évident qu’il n’est pas enceinte mais si un de ces cas ou le fœtus du jumeau reste dans le corps de son frère

Je ne l’ai pas trouvé en français mais avec patience vous allez voir le fossile du jumeau qu’ils ont extrait de l’estomac du frère après quelques années après la naissance

Les parents voyaient que son fils avait un gros estomac mais ils pensaient que c’était des parasites et ne faisais rien, c’est quand cet enfant est allé à l’école que pendant l’heure de classe il avait de très forte douleur que le professeur l’a envoyé à l’hôpital , la les docteurs croyaient qu’il avait une tumeur et la suite c’est claire les images le disent tout

Les jumeaux monozygotes correspondent à trois types placentaires possibles :
> Bi-amniotique/bi-choriale
Il s’agit d’un seul œuf, fécondé par un seul spermatozoïde. La séparation se fait dès les premières heures après la fécondation, au stade appelé « blastomère ». Cela donne lieu à des jumeaux monozygotes, ayant chacun un sac amniotique et un placenta. C’est le même développement que pour des jumeaux dizygotes, aussi est-il difficile de savoir s’ils sont mono ou di-zygotes tant que des signes tels que le sexe ou des caractères biologiques ou morphologiques les distinguant ne sont pas apparus.

> Bi-amniotique/mono-choriale
Il s’agit de jumeaux monozygotes dont la séparation s’est faite au stade de « bouton embryonnaire », soit au début de la deuxième semaine après la fécondation. Les fœtus partagent un même placenta mais se développent dans deux poches des eaux différentes.

> Mono-amniotique/mono-choriale
La séparation de l’œuf se fait au stade dit « disque embryonnaire », à la fin de la deuxième semaine de développement. Les jumeaux ont alors une seule poche des eaux et un seul placenta. La grossesse est un peu plus difficile dans ce cas et doit être étroitement surveillée. Les cordons ombilicaux des fœtus peuvent s’enrouler, ce qui risque d’entraîner, dans des cas extrêmes, le décès de l’un d’eux.