Définition de la santé mentale

Qu’est-ce que la santé mentale?

Le terme santé mentale se trouve encore trop souvent confondu à l’idée de maladie mentale. Comme la santé physique est différente de la maladie, la santé mentale se définit différemment de la maladie mentale et signifie beaucoup plus que l’absence de maladie mentale.

Or, tenter de circonscrire le concept de santé mentale représente une problématique ardue à laquelle plusieurs personnes se sont intéressées au fil des ans.

Le Comité de la santé mentale du Québec (CSMQ) nous propose la définition suivante:

La santé mentale, définie brièvement comme l’état d’équilibre psychique d’une personne à un moment donné, s’apprécie, entre autres, à l’aide des éléments suivants: le niveau de bien-être subjectif, l’exercice des capacités mentales et les qualités des relations avec le milieu. Elle résulte d’interactions entre des facteurs de trois ordres: des facteurs biologiques, relatifs aux caractéristiques génétiques et physiologiques de la personne, des facteurs psychologiques, liés aux aspects cognitifs, affectifs et relationnels, et des facteurs contextuels, qui ont trait aux relations entre la personne et son environnement. Ces facteurs sont en évolution constante et s’intègrent de façon dynamique chez la personne.

La santé mentale est liée tant aux valeurs collectives dominantes dans un milieu donné qu’aux valeurs propres à chaque personne. Elle est influencée par des conditions multiples et interdépendantes telles que les conditions économiques, sociales, culturelles, environnementales et politiques. Toute condition qui nuit à l’adaptation réciproque entre la personne et son milieu, comme par exemple la pauvreté, la pollution ou la discrimination, constitue un obstacle à la santé mentale. À l’inverse, toute condition qui facilite cette adaptation réciproque, comme par exemple, la distribution équitable de la richesse collective, l’accès à une éducation de qualité ou à un environnement sain, favorise et soutient la santé mentale. Dans cette perspective, la santé mentale peut également être considérée comme une ressource collective, à laquelle contribuent tout autant les institutions sociales et la communauté entière que les personnes considérées individuellement.

L’Organisation mondiale de la santé mentale propose une autre définition qui nous permet de bien saisir les différentes composantes de la santé mentale:

Une personne en bonne santé mentale est une personne capable de s’adapter aux diverses situations de la vie, faites de frustrations et de joies, de moments difficiles à traverser ou de problèmes à résoudre. Une personne en bonne santé mentale est donc quelqu’un qui se sent suffisamment en confiance pour s’adapter à une situation à laquelle elle ne peut rien changer ou pour travailler à la modifier si c’est possible. Cette personne vit son quotidien libre des peurs ou des blessures anciennes qui pourraient contaminer son présent et perturber sa vision du monde. De plus, quelqu’un en bonne santé mentale est capable d’éprouver du plaisir dans ses relations avec les autres. Bref, posséder une bonne santé mentale, c’est parvenir à établir un équilibre entre tous les aspects de sa vie: physique, psychologique, spirituel, social et économique. Ce n’est pas quelque chose de statique, c’est plutôt quelque chose qui fluctue sur un continuum, comme la santé physique.

L’ACSM considère que la santé mentale est la façon dont une personne pense, se sent et agit dans la vie. Elle reflète la perception qu’une personne a d’elle-même, des autres et de son existence. La santé mentale a une influence sur la vision que l’on a de la vie et sur la manière de relever les défis et de résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés.

La santé mentale influence donc notre façon d’interagir avec notre environnement. Surmonter le stress, établir des relations avec les autres et prendre des décisions sont des actions directement liées à notre santé mentale. Étant donné que tout ce que nous sommes reflète notre santé mentale, on comprend pourquoi celle-ci fait partie intégrante de l’état de santé général d’une personne.

Chaque jour, nous faisons face à des événements qui mettent à rude épreuve notre santé mentale. Nous sommes généralement en mesure de les maîtriser mais parfois la difficulté est telle que notre équilibre s’en trouve affecté. Toutefois, quel que soit le problème, il est possible de prendre des moyens pour améliorer notre bien-être psychologique. L’important n’est pas tant la résolution du problème que le sentiment d’estime de soi que nous connaissons lorsque nous faisons un pas, si petit soit-il, vers une solution.

Nous pouvons tous prendre des mesures pour améliorer notre bien être psychologique ou mental et celui des autres.