CATHÉDRALES D’ESPAGNE «  »BURGOS » »

Après la pose de la première pierre par Ferdinand III en 1221, la construction de la cathédrale s’effectue en deux grandes étapes correspondant à deux styles de gothique : au xiiie siècle les nefs et les portails sont édifiés par des architectes locaux d’après les plans rapportés par l’évêque Don Mauricio d’un voyage à travers la France, alors en pleine « fièvre » gothique ; au xve siècle, une nouvelle tranche de travaux élève les flèches de la façade, la chapelle du Connétable et la décoration des chapelles des bas-côtés.

C’est alors le style nordique qui s’implante car Alonso de Carthagène, un autre grand prélat de Burgos, a ramené avec lui à son retour du concile de Bâle plusieurs architectes et sculpteurs venus deFlandre, de Rhénanie et de Bourgogne.

Ces artistes trouvèrent dans l’art local, imprégné d’arabesques mudéjares, une source de renouvellement du gothique flamboyant qui s’affadissait alors dans le reste de l’Europe. Felipe Bigarny, le Flamand Gil de Siloé et Jean de Cologne le Rhénan se distinguent tout particulièrement. S’assimilant rapidement, ils créeront de véritables lignées de sculpteurs burgalais : Gil avec son fils Diego, Jean avec son fils Simon et son petit-fils François.


Le cloître avait été construit entre-temps au xive siècle; quant à la magnifique tour lanterne de la croisée effondrée après les travaux audacieux de Simon de Cologne, elle dut être réédifiée par Juan de Vallejo au milieu du xvie siècle.