3 à 5 ans / Comportement et discipline L’enfant boudeur

L'enfant boudeur   

Lorsqu’ils vivent une frustration, certains enfants se referment, penchent la tête, restent silencieux et boudent. Ils pensent que leurs colères ne sont pas acceptées, qu’ils doivent être gentils et taire leur mécontentement pour plaire à l’adulte qu’ils aiment.

Plus ils entendent parler des dangers d’exprimer leur colère (« Tu n’auras plus d’amis »; « Ça suffit, tu te fâches inutilement »), plus ils utilisent la bouderie pour bloquer leur sensibilité. Ils perçoivent ces messages comme des interdits et se sentent incompris. Les enfants qui boudent ont besoin d’être rassurés quant à l’amour de leurs parents.

Si votre enfant boude, vous aurez avantage à énoncer le message clairement : « Tu as le droit d’être en colère. Nous aussi, nous sommes en colère, à l’occasion. Quand nous étions petits, cela nous arrivait aussi. » En décodant la source de la frustration avec votre enfant, ce dernier se sentira compris, accepté et outillé pour l’exprimer adéquatement.

Le boudeur insatisfait

Un enfant boude parfois pour adresser des reproches à l’adulte qui ne répond pas à ses désirs. Il s’offusque de ne pas avoir tel jouet, se plaint que l’on n’achète pas ses céréales préférées, fait des reproches, croise les bras et fixe l’adulte d’un air offensé. Si vous culpabilisez, tentez de consoler votre enfant et accédez à ses caprices lorsqu’il agit ainsi, votre boudeur occasionnel deviendra boudeur « professionnel ». Il sera alors convaincu du bien-fondé de ses demandes.

Parlez avec votre enfant afin de connaître l’objet de sa frustration, sans céder à ses caprices. Aidez-le à verbaliser ses émotions. Valorisez ses comportements positifs plutôt que d’accorder trop d’importance à la mauvaise humeur.

Deux leçons de vie s’imposent : on ne peut pas tout avoir dans la vie et l’amour ne s’achète pas. Vous aurez avantage à éviter d’accorder une attention soutenue à la bouderie, à aider votre enfant à verbaliser sa frustration et, surtout, à maintenir les limites.

La mauvaise humeur et la bouderie

Certains enfants arrivent de mauvaise humeur au milieu de garde et refusent de saluer l’éducatrice. Une heure plus tard, ils se montrent souriants et enjoués avec leurs copains. Certains parents en rigolent : « Il a tout un caractère, il ne se laisse pas marcher sur les pieds. »

À force d’entendre dire qu’il a « tout un caractère » et de constater que ses parents en semblent fiers, l’enfantdéfend cette identité et poursuit sa carrière d’ours grognon à la maison.

Votre tout-petit endosse le rôle que vous lui donnez. Vous aurez plutôt avantage à valoriser sa capacité à s’affirmer verbalement, à reconnaître sa joie de vivre, son sourire et à y porter attention. Vous lui montrerez ainsi que tous les aspects de sa personnalité sont intéressants, acceptés et appréciés.

 

Naitre et grandir.com
      Source : Magazine Bien grandir, février 2010
      Rédaction : Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance
      Adaptation web : Équipe Naître et grandir