2//FACEBOOK ! INTERNET A LA MAISON AVEC LES ENFANTS

TOUS sur FACEBOOK

 

L’ami auquel on peut tout dire n’est plus tout à fait celui d’hier lorsqu’on en a 250 ! En France, qui dit réseaux sociaux dit essentiellement Facebook. Les 9-12 ans y sont très présents, même si c’est interdit au moins de 13 ans. Est-ce bien raisonnable ?
Point de vigilance
• Sur Facebook, les jeunes s’affichent en très grande majorité sous leurs vrais noms. Au moment où ils construisent
leur identité numérique, ce qu’ils laissent voir et savoir d’eux en ligne n’est pas anodins.
• Enormément de photos et d’informations privées circulent  sans autorisation. Droit à l’image et vie privée sont peu respectés.
• Les images et informations publiées sur Internet peuvent  rester en ligne des dizaines d’années. Surfer laisse des traces.
• Le cyber harcèlement peut prendre différentes formes : insultes,  méchancetés, menaces… Un phénomène auquel penser si votre enfant ne veut plus voir personne ou aller en cours.
• Même si les mauvaises rencontres sont rares, 8% des plus  de 13 ans ont donné rendez-vous à un inconnu rencontré
sur Internet.
• Facebook conserve de nombreuses données de  ses utilisateurs. Qu’en fera la plateforme ?  idée reçue
Facebook est la chasse-gardée des jeunes

Si les adolescents y sont presque tous… leurs parents aussi ! Le réseau social compte  de plus en plus d’adhérents de 30 à 50 ans.
Conseils pratiques
• Pas de Facebook avant 13 ans.
• Dites à votre adolescent de ne jamais communiquer ses mots de passe, et de se déconnecter quand il quitte son profil,
surtout dans un lieu public. Gare à l’usurpation d’identité !
• Incitez-le à choisir ses “amis” et à privilégier la qualité  de ses relations plutôt que la quantité de ses contacts !
• Rappelez-lui de ne pas diffuser n’importe quelle information à n’importe qui et certainement jamais ses données personnelles.
• Apprenez-lui à dire “non”, à refuser des amis, des photos, d’être taggué, de joindre des groupes…
• Si un soi-disant “ami” l’importune, dites-lui de le “bloquer”. Si on le harcèle, qu’il “signale” l’auteur.
• Sensibilisez-le sur la publication de photos qui pourraient se révéler gênantes pour lui et ses amis aujourd’hui
et dans l’avenir.
• Une photo publiée sans autorisation ? Il peut demander à la personne responsable de la retirer, le signaler à
Facebook qui doit la retirer. Et si cela ne suffit pas,  se retourner vers la CNIL ou la police.
Idem en cas de diffamation…
• La reconnaissance faciale permet de retrouver quiconque a accepté d’être taggué sur une photo.
A paramétrer absolument.
• Dites à votre enfant de rechercher régulièrement quelles informations le concernant apparaissent  sur Internet en tapant son nom sur les moteurs de recherches (Google web/ image/blog, 123people…).

BLOGUER RESPONSABLE

Le blog est un moyen d’expression très riche pour les adolescents. On s’y raconte, on parle des autres, de ses passions, de sa vision du monde, on montre ses créations…Rédacteurs en chef en herbe, se sentant protégés par leurs écrans, vos enfants en oublient parfois qu’ils en sont légalement responsables de son contenu.

Le blog, un journal intime

On associe parfois le blog au journal intime d’antan Rien n’est plus faux car tout ce qui y figure est potentiellement accessible à tous. Intimes avec le monde entier ?

 

Point de vigilance
• Peu de jeunes en ont conscience mais l’auteur d’un blog est légalement responsable non seulement de ce qu’il publie mais aussi des commentaires que ses lecteurs postent sur son blog. • Des propos ahurissants se retrouvent sur le blog de votre enfant ?
Quelqu’un a sans doute pris la main sur son site et y publie en son nom. L’usurpation d’identité est assez fréquente aussi
sur les blogs et est le plus souvent le fait de “copains”.
• Le risque de voir des personnes mal intentionnées se faire passer pour des mineurs sur des blogs pour obtenir des informations personnelles ou entrer en contact existe. Mieux vaut le savoir.
• Il y a de tout sur les blogs. L’information que l’on y trouve mérite donc d’être lue avec un peu d’esprit critique.

Conseils pratiques
• Montrez à votre enfant que son blog, ou celui de ses amis, est facile à trouver avec un moteur de recherche.
• Faites-lui lire des blogs intimistes de gens qu’il ne connaît pas. Si, lui peut lire leurs propos, le contraire est également possible.
• Insistez pour qu’il protège son blog avec un mot de passe sécurisé (lettres + chiffres + symboles) et qu’il ne le donne à PERSONNE.
• Attention aux informations personnelles publiées sur son blog ou celui des autres, Ne jamais publier : adresse, numéro
de téléphone, établissements ou centres de loisirs fréquentés.
• Discuter avec lui de sa responsabilité en tant qu’auteur et de la limite de la liberté d’expression (injures, diffamations, rumeurs, incitation à la haine et négationnisme sont condamnables).
• Vérifiez avec lui qu’il modère bien les commentaires de ses lecteurs. Le mode “a priori”, avant publication,
sera plus sûr.
• Rappelez-lui régulièrement qu’il doit avoir l’autorisation des gens dont il publie des photos.
• Si votre enfant est harcelé sur un blog, signalez-le à l’administrateur de la plateforme pour qu’il bloque l’expéditeur. Si le phénomène semble provenir de son établissement scolaire, prévenez-le.
• Avisez la police si le harcèlement persiste.

Droit à l’image : que dit la loi ?
L’image de chacun lui appartient. On ne peut donc publier de photo sur un blog – comme ailleurs -qu’avec autorisation de cette personne, et de ses deux parents, si c’est un mineur (article 9 du code civil). Si une photo de soi est publiée sans autorisation, on peut demander de droit à la faire retire

source http://www.jeunesviolencesecoute.fr/images/stories/PDF/guide_parents_internet_sans_crainte.pdf